BFMTV

Livre de Valérie Trierweiler: Bartolone dénonce "de la politique paparazzi"

Le président de l'Assemblée nationale Claude Bartolone était l'invité Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV et RMC mercredi.

Le président de l'Assemblée nationale Claude Bartolone était l'invité Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV et RMC mercredi. - BFMTV

Claude Bartolone, président de l'Assemblée nationale, était l'invité de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV et RMC. Voici ce qu'il fallait retenir de son interview.

Le président de l'Assemblée nationale est de tous les fronts ces derniers jours, présent aux côtés de Bernard Cazeneuve à Rosny-sous-Bois où un immeuble a explosé, mais aussi avec François Hollande à Clichy-sous-Bois pour la rentrée scolaire. Invité de BFMTV et RMC mercredi, il est revenu sur les différents épisodes politiques de ces derniers jours, comme la sortie de François Rebsamen sur la fraude de certains chômeurs, la rentrée scolaire perturbée, ou encore la sortie du livre choc de Valérie Trierweiler.

#L'aveu: "Hollande a été agacé"

Les propos de François Rebsamen sur le chômage mardi ont fait bondir la gauche. Claude Bartolone est de ceux-là. "C'est une faute, car cela a masqué la qualité de la rentrée scolaire. J'étais avec François Hollande à Clichy-sous-Bois quand il a appris ces propos, et il a été un peu agacé. Quand on est ministre, on ne dénonce pas, on agit. S'il y a un problème sur des chômeurs qui fraudent, qu'il agisse. Nous avons eu une augmentation de chômeurs. Croyez-vous que ce sont des gens qui viennent s'inscrire pour le plaisir?"

#Le point rentrée: "Une faute morale"

Ce mercredi, la contestation contre les rythmes scolaires va s'exprimer par des actions choc, comme à Saint-Médard-en-Forez, où la maire compte enlever les poignées des portes de l'école pour la rendre inaccessible. "C'est une faute politique et morale", tranche Claude Bartolone. "Aujourd'hui, pour préparer l'avenir de nos enfants, l'instruction ne suffit pas, l'éducation est aussi nécessaire. Lorsque vous êtes une famille aisée, vous pouvez payer à vos enfants des cours de violon ou du sport lorsqu'ils ont du temps libre le mercredi. Mais lorsque vous êtes enfant de pauvre, heureusement que la collectivité vient compléter le formidable travail des enseignants!"

#La petite phrase: "Je ne lirai pas" le livre de Valérie Trierweiler

La nouvelle a fait l'effet d'une bombe: Valérie Trierweiler dévoile l'intimité de son couple avec François Hollande dans un livre, dont les bonnes feuilles ont été publiées ce mercredi par Paris-Match. Pour Claude Bartolone, "c'est de la politique paparazzi". "Je ne lirai pas ce bouquin. Connaissez-vous une séparation qui se passe bien? Chacun a sa souffrance et sa petite histoire, mais tout le monde n'a pas la possibilité d'écrire un livre. Sur les grandes histoires d'amour, il faut parfois savoir trouver la bonne chute. C'est une affaire privée."

#L'indignation: "Macron est victime d'un délit de sale gueule"

"Lorsqu'ils investissent, lorsqu'ils font de la recherche, lorsqu'ils respectent leurs salariés et le dialogue social: bien entendu que je suis fier de nos entreprises!", lance avec enthousiasme Claude Bartolone. "On a un besoin vital de l'entreprise, qui représente l'emploi."

Le président de l'Assemblée revient ensuite sur Emmanuel Macron, le nouveau ministre de l'Economie: "Je déteste les critiques contre lui sous prétexte qu'il a été banquier: qu'est-ce-que c'est que ce délit de sale gueule! (...) Ce qui m'intéresse maintenant, c'est de voir comment il va mettre son talent pour défendre la politique voulue par le président et le Premier ministre."

Claude Bartolone lui lance toutefois un avertissement: "Il y a un certain nombre de choses qu'on ne peut pas jeter comme cela: les 35 heures par exemple, qui sont une grande avancée.

Alexandra GONZALEZ