BFMTV

Les travaux dans le logement de Benalla ont été décidés en 2017 assure l'Elysée

-

- - Thomas SAMSON / AFP

L'ancien employé de l'Elysée disposait de ce logement situé Quai Branly à Paris depuis début juillet. Les travaux ont été décidés avant que ce logement lui soit attribué.

Nouvelle révélation dans "l’affaire Benalla." Comme le révèle ce lundi en fin d’après-midi L’Express, un budget de 180.000 euros aurait été débloqué afin de réunir deux appartements Quai Branly afin d’en faire un duplex "d'une surface de près de 200 mètres carrés" en guise de logement de fonction. Selon nos informations, l'Elysée dément toutefois la volonté de réunir deux appartements en un duplex et assure que les travaux ne portaient que sur un appartement de 80 mètre carrés. Ces travaux, qui ont eu lieu, ont coûté 173.000 euros d'après nos éléments et avaient été décidés le 10 novembre dernier, donc bien avant l'emménagement, le 9 juillet dernier, d'Alexandre Benalla, dans le cadre d’investissements pour l’entretien du site. Ce dernier avait fait la demande d'obtention d'un logement de fonction à la fin du premier trimestre 2018.

Au total : quatre appartements ont été rénovés sous la tutelle de l’OPPIC (l’office du patrimoine et des projets immobiliers de la culture). C’est une ancienne caserne, classée, et à ce titre le ministère de la Culture supervise l’entretien du bâti.

Comme cela avait été révélé la semaine passée, Alexandre Benalla disposait depuis le 9 juillet dernier d’un logement au 11, quai Branly à Paris, à une dizaine de minutes en voiture de l'Elysée. Auparavant, il était logé dans la commune des Hauts-de-Seine d’Issy-les-Moulineaux.

BFMTV précisait à l’époque que c’était dans cette même dépendance de l’Elysée "qu'étaient logées, cachées, Anne et Mazarine Pingeot, au temps de la présidence de François Mitterrand."

Plusieurs privilèges

Par ailleurs, sur les premières vidéos diffusées de l'affaire qui porte désormais son nom, le chargé de la sécurité d'Emmanuel Macron apparaît avec un casque de policier ainsi qu'avec un brassard siglé "police" sur d'autres images de la même journée. 

Alexandre Benalla a aussi pu disposer d'un véhicule de fonction et d'un chauffeur.

Hugo Septier avec Jérémy Brossard