BFMTV

Wauquiez: "Je propose une Europe réduite"

-

- - -

Invité mardi matin sur BFMTV, le député UMP Laurent Wauquiez a proposé de mettre en place une Europe à deux vitesses, pour endiguer le phénomène des travailleurs à bas coût venus des pays de l'Est.

Invité mardi matin sur BFMTV, Laurent Wauquiez, député-maire UMP du Puy-en-Velay et fondateur de la Droite sociale, s'est d'abord exprimé en sa qualité d'ancien ministre de l'enseignement supérieur: "La France décroche sur le système scolaire, parce qu'on essaie de traiter tous les enfants de la même manière. Pour moi le vrai problème en France, c'est le collège unique, qui aboutit à des massacres".

Laurent Wauquiez a réservé de vives critiques à la politique du ministre de l'Education: "Plutôt que de s'occuper de la semaine de quatre jours et demi, monsieur Peillon ferait mieux de s'occuper de la lecture et du calcul", moquant "les stages gommettes et les stages scoubidous", en allusion aux activités périscolaires suivies par les enfants depuis la réforme.

Pour "une Europe à deux vitesses"

Mardi matin sur BFMTV, Laurent Wauquiez a poussé un coup de gueule sur la question des travailleurs détachés, ces salariés européens à bas coût venus pour l'essentiel des pays de l'Est (Pologne, Roumanie, Bulgarie), et qui bénéficient de la liberté de circulation propre aux Etats membres de l'Union Européenne.

Insistant sur l'urgence de la situation, le député UMP plaide pour "une Europe réduite": "Je propose ce matin une Europe à deux vitesses. Pour moi on est sur un noyau dur avec au plus large les pays de la zone euro (...). Le problème majeur il est avec les salariés qui viennent des pays de l'Est. Les travailleurs détachés c'est la maladie de l'Europe. Première règle, il faut contrôler, la deuxième il faut sanctionner, notamment les agences d'intérim [qui ont recours à ces travailleurs, NDLR]".

A quoi ressemblerait l'Europe réduite de Laurent Wauquiez? "Pour moi il y a deux Europe, il y a une Europe intégrée, avec une liberté de circulation, et il y a une Europe plus large".

"Que chaque Français paie un petit impôt"

Sur le travail le dimanche, "personne n'y comprend rien", s'agace Laurent Wauquiez, très critique sur les recommandations du rapport Bailly. "Qu'on applique un système simple, on définit les grosses zones touristiques, les grosses zones commerciales [autorisées à ouvrir le dimanche, NDLR], et on s'arrête à ça. Sinon vous allez massacrer les petits commerçants", juge le députe UMP.

Sur la réforme fiscale engagée par le Premier ministre Jean-Marc Ayrault, Laurent Wauquiez "préconise que chaque Français paie un petit impôt, et que ça responsabilise chacun". Autre proposition: "Faire tomber le mur de l'impôt auquel se heurtent les classes moyennes et les Français qui travaillent. La fiscalité est injuste pour les classes moyennes".

Laurent Wauquiez propose encore de "rapprocher une commune sur deux, ça nous coûtera moins cher", et se dit "favorable à la suppression des départements, aujourd'hui ça n'a plus de sens".

A.L.M.