BFMTV

Morano: "François Hollande a été élu par défaut"

Nadine Morano était l'invitée de BFMTV et RMC ce mercredi.

Nadine Morano était l'invitée de BFMTV et RMC ce mercredi. - -

Invitée de BFMTV et RMC mercredi, Nadine Morano a dénoncé "l'enfumage total" que représente le pacte de responsabilité de François Hollande, et dénoncé "un président incapable".

Pacte de responsabilité, chômage, Europe... Nadine Morano, ancienne ministre UMP et candidate aux élections européennes, était l'invitée de BFMTV et RMC ce mercredi. Voici l'essentiel de son interview.

#Le tacle: "François Hollande, un président incapable"

Si Nadine Morano dit ne pas être dans l’opposition systématique face aux propositions de François Hollande, le président représente pour elle une somme d’échecs. "Ce pacte de responsabilité, c’est de l’enfumage total. S’il veut tenir ses promesses, qu’il annonce la baisse des impôts et la baisse des charges", assène-t-elle face à Jean-Jacques Bourdin. "Là, il fait tout à l’envers: il propose des baisses de charges, et il augmente les impôts au 1er janvier."

"Aujourd’hui, on a au sommet de l’Etat un président incapable", martèle Nadine Morano, qui rappelle que "Nicolas Sarkozy s'est fait assassiner par les médias à l'époque où il était président. Mais aujourd'hui, les Français réalisent qu'ils ont élu un président qui n'a pas tenu ses promesses". Et d'affirmer, comme un député UMP: "oui, François Hollande a été élu par défaut".

"Je n'ai rien contre la fonction publique, mais on voit qu’il n’a travaillé que là-dedans et que chaque fin de mois, il avait son bulletin de salaire. Parce que quand vous êtes dans une entreprise, vous avez besoin de marchés pour pouvoir embaucher (...) Je lui conseillerai de faire un stage d’un mois dans une entreprise, dans une PME, pour savoir ce qu’est un devis, ce qu’est une facture, ce que c’est que des charges", a insisté l’ancienne ministre de l’Apprentissage et de la formation professionnelle du gouvernement Fillon.

#Le plan: "préparer le retour de Sarkozy"

Alors que Nicolas Sarkozy a fêté son anniversaire mardi, Nadine Morano, qui est également trésorière de l'association des amis de Nicolas Sarkozy, estime que s'il décide de revenir, l'organisation d'une primaire "n'est pas nécessaire". "Quand vous êtes à 62% dans les sondages, et que les candidats derrière vous sont à 15%, y'a pas photo", s'exclame-t-elle.

Le potentiel retour de l'ancien président semble donc de plus en plus d'actualité. Et pour s'y préparer, Nadine Morano a reconnu l'idée de déployer des "ambassadeurs" en région, mais aussi "à l'étranger". "Je ne dis pas qu'on va mettre cette idée en place maintenant, mais nous avons cette idée, c'est vrai. Et c'est vrai que nous avons beaucoup de candidats pour être ambassadeurs", sourit-elle.

#Le clash: "Phillippot, chez moi, on l'appelle le candidat TGV"

Candidate aux élections européennes dans le Grand Est, Nadine Morano a taclé Florian Phillippot, candidat du FN aux élections municipales à Forbach, en Moselle. "Vous savez, chez moi, Florian Phillippot, on l'appelle le candidat TGV. Parce qu'il vient, de temps en temps, passer un week-end. Mais il n'habite pas en Moselle. La vérité, c'est qu'il est europhobe."

A. K.