BFMTV

Les Femen, un député UMP parle "de secte"

Les Femen à Paris protestent contre la manifestation "Jour de colère".

Les Femen à Paris protestent contre la manifestation "Jour de colère". - -

Georges Fenech a estimé, lundi, que la Mission de lutte contre les sectes devait demander la dissolution des Femen.

Les Femen sont-elles une secte? Pour Georges Fenech, député UMP, cela ne fait pas de doute. Dans une lettre au président de la Mission interministérielle de lutte contre les sectes (Milivudes), il estime que les actions des Femen "portent une atteinte grave à l'ordre public". "La justice pénale doit d'ailleurs prochainement se prononcer" sur ces actions, écrit-il.

Les Femen, comme "les mouvements satanistes"

Selon le député du Rhône, ce mouvement, "d'origine ukrainienne, qui s'est enraciné en France, n'a pas hésité, en maintes occasions, à se livrer à des actions spectaculaires, qui s'apparentent à des pratiques à caractère sectaire: contestation violente de l'ordre social; contestation violente de l'ordre religieux établi; profanation de lieux de cultes, selon des méthodes répandues dans les mouvements satanistes; menaces contre les institutions, et en particulier contre le Chef de l'Etat; attaques répétées contre la laïcité..."

Georges Fenech demande à Serge Blisko de lui "faire connaître la position de la Miviludes à l'égard de ce mouvement Femen, ainsi que les initiatives qu'elle pourrait prendre, telle que la demande de dissolution de l'association Femen, type loi 1901".

A. K. avec AFP