BFMTV

Hortefeux: "un magistrat doit instruire à charge et à décharge"

Pour Brice Hortefeux, le juge Gentil a mené une instruction "à charge" contre Nicolas Sarkozy.

Pour Brice Hortefeux, le juge Gentil a mené une instruction "à charge" contre Nicolas Sarkozy. - -

Invité de BFMTV ce lundi soir, l'ancien ministre de l'Intérieur et président de l'association des amis de Nicolas Sarkozy est revenu sur la mise en examen de l'ancien chef de l'Etat, critiquant une instruction "à charge" du juge Gentil.

Fidèle parmi les fidèles à l'ancien président de la République, Brice Hortefeux est revenu, ce lundi soir, sur BFMTV, sur la mise en examen de Nicolas Sarkozy par le juge Jean-Michel Gentil.
Pour l'ex-ministre de l'Intérieur, le magistrat a mené une instruction à charge contre l'ancien chef de l'Etat.

"Décision incompréhensible et ubuesque"

"Il y a un concours de circonstances et de calendrier très curieux: une tribune, des perquisitions quatre jours après, 22 heures d'audition. (...) Un magistrat doit instruire à charge et à décharge. Là, honnêtement, on peut penser que, compte tenu des positions qu'il a exprimées publiquement, il y avait plus de charge que de décharge", a ainsi déclaré Brice Hortefeux.

Quant à savoir s'il appuie les propos d'Henri Guaino, qui estime que le juge Gentil a "sali la France", le président de l'association des Amis de Nicolas Sarkozy répond que "chacun s'exprime avec ses mots".
Mais de marteler que, parmi les proches de l'ex-chef de l'Etat, beaucoup ont été "choqués" par une "décision incompréhensible et ubuesque".

"Français parmi les Français"

Brice Hortefeux est également revenu sur le message posté par Nicolas Sarkozy sur sa page Facebook, ce lundi après-midi. Un acte tout à fait normal, pour l'ancien ministre.

Nicolas Sarkozy est "un Français parmi les Français, comme il l'a dit lui-même, et, comme beaucoup de Français, il a un compte Facebook, sur lequel il s'exprime. Je trouve d'ailleurs que son expression est à la fois simple, sobre et humaine", a dit l'ancien locataire de la place Beauvau.


A LIRE AUSSI:

>> "Le juge Gentil a sali la France", persiste Guaino

>> Jean-Michel Gentil, le juge inflexible qui a mis en examen Sarkozy

>> Sarkozy: "la vérité finira par triompher"

>> Sur Facebook, Sarkozy "occupe le terrain sans ouvrir la bouche"

Adrienne Sigel