BFMTV

Gérard Longuet défend l'optimisation fiscale

Le sénateur LR Gérard Longuet défend l'optimisation fiscale.

Le sénateur LR Gérard Longuet défend l'optimisation fiscale. - Christophe Archambault - AFP

Le sénateur LR appelle l'Etat à "vérifier ses dépenses avant de prendre dans l'argent des autres".

Les révélations des Paradise papers, qui mettent en lumière les circuits planétaires d'optimisation fiscale, indignent la majorité de la classe politique. Toute? Non: Gérard Longuet, sénateur LR, n'est pas du tout choqué. Au contraire.

Sur Public Sénat lundi, il explique que ces nouvelles informations montrent "qu'il y a une réticence à l'impôt. Et quand l'impôt est confiscatoire, ce qui est le cas en France, les gens se battent pour garder leur pouvoir d'achat. Il y a des milliers de salariés dont c'est le métier, ça s'appelle les experts fiscaux. Ils font leur métier. Tout ça est très logique".

Pour Gérard Longuet, c'est même "totalement moral. Quand on vous prend 80 à 90% de vos revenus, c'est normal de défendre les 10 ou 20% qui restent (…) Il y en a un qui frappe, et l'autre qui se protège (…) Que l'Etat se remette d'abord à vérifier ses dépenses avant de prendre dans l'argent des autres".

Un discours qui contraste avec celui de son ancien collègue de LR: devenu ministre de l'Economie et des finances La République en marche, Bruno Le Maire a dénoncé lundi à l'Assemblée "une attaque contre la démocratie" et a promis de faire ce mardi, à l'occasion d'un déplacement à Bruxelles, "un certain nombre de propositions pour accroître la transparence".

A. K.