BFMTV

François Hollande agacé par les attaques de l’UMP

-

- - -

Le candidat socialiste refuse de se placer au niveau de l’amalgame et de l’instrumentalisation. Agacé par le ton donné à cette campagne, il veut se placer au-dessus de la mêlée et montrer qu’il serait le candidat et le futur président de la réconciliation, du rassemblement.

Il fustige les critiques de mensonges proférées par Nicolas Sarkozy et François Fillon. "On peut contester mes propositions, on peut mettre en cause mes solutions, mais je n’admets pas que l’on puisse se situer sur ce terrain-là." a expliqué François Hollande, en déplacement ce vendredi à Tulle. "Je ne reproche pas à Nicolas Sarkozy de ne pas dire la vérité, je lui reproche d’être un président qui n’a pas respecté ses engagements." a-t-il poursuivi.