BFMTV

Et la Droite populaire se dota d'un logo...

Le patriotisme et le dynamisme s'expriment donc ainsi.

Le patriotisme et le dynamisme s'expriment donc ainsi. - -

Le collectif UMP de la Droite populaire a adopté il y a quelques mois un nouveau logo pour sa communication. Problème : il présente une étrange familiarité avec la flamme du Front national...

Il a comme un air de déjà-vu, ce petit drapeau. Le logo de la Droite populaire, mouvement très à droite de l'UMP, adopté discrètement il y a trois mois au cours d’un déjeuner, intègre bien évidemment un drapeau français.

Seulement voilà : il ne faut pas pousser bien loin pour y voir une certaine familiarité avec la flamme du FN. Certains esprits chagrins diraient même qu’elle illustre une familiarité politique

"Vous trouvez que le drapeau ressemble au logo du FN." Eric Raoult, membre du collectif interrogé par téléphone, a deviné la question avant même de l’entendre. Pourtant, il n’en est rien selon lui : "C’est vrai qu’il est tricolore, mais le problème c’est qu’on s’est fait piquer le drapeau. On a ce problème à chaque fois qu’on sort quelque chose, une affiche… Ils nous ont vachement préempté les couleurs nationales".

"Ils", c’est le Front national. Les symboles patriotes ont, semble-t-il, la cote : un parti qui se revendique national ne peut faire l’économie d’un drapeau bleu-blanc-rouge.

Une image dynamique et patriote

Mais cette forme, tout de même ? "Ce n’est pas une flamme, c’est une voile ! Nous voulions exprimer le dynamisme d’une voile gonflée par le vent", explique Christian Vanneste, qui ne pointe plus à l’UMP mais qui a pris parti dans le choix du visuel. "Je ne vais pas vous mentir : certains ressemblaient encore plus à une flamme que cela."

Eric Raoult abonde dans ce sens : "L’idée est de rappeler la logique d’avant-gardisme et de gens actifs qui est la nôtre."

Pour le maire du Raincy, utiliser le logo de l’UMP posait un problème déontologique : "On ne voulait parler que pour nous. On ne veut pas concurrencer l’UMP, nous sommes une sensibilité interne. La Droite populaire, c’est des types qui en ont bien accroché mais qui n’ont pas du tout vocation à faire un putsch."

Ce logo, visible sur les pages Facebook du collectif et sur le compte Twitter, n’a pas vocation à être largement médiatisé. Imprimé sur les cartes de visites et les courriers, il ne sera jamais sur les affiches. Tout en portant avec lui une ambiguité un peu encombrante.