BFMTV

Estrosi: "les alertes orange de Météo France se banalisent"

Christian Estrosi, en duplex de Nice sur BFMTV lundi matin.

Christian Estrosi, en duplex de Nice sur BFMTV lundi matin. - BFMTV

Le maire de Nice réfute toute polémique sur Météo France, mais s'interroge sur le travail du service de prévisions météorologiques.

Comme de nombreux élus des Alpes-Maritimes, Christian Estrosi se dit "traumatisé" par les intempéries qui ont touché la côte d'Azur samedi soir. Sur BFMTV, le député-maire de Nice revient sur ses propos sur Météo France, alors qu'il avait affirmé dimanche se "poser des questions" sur le service de prévisions météorologiques. "Il n'y a aucune polémique avec Météo France, nous avons à travailler avec Météo France".

Mais pour lui, "les vigilances oranges deviennent un peu trop banalisées. Nous en avons une vingtaine par an. C'est tellement banalisé que tout le monde ne prend pas toutes les précautions nécessaires, en se disant que ce n'est qu'une alerte orange. Mais est-ce que pour Météo France il y a suffisamment d'indicateurs, qui montrent qu'un épisode orageux violent peut devenir extrêmement violent?", se demande l'élu. 

A. K.