BFMTV

EDITO - UMP: Fillon en mode "Rebellion Predator"

Anna Cabana

Anna Cabana - -

François Fillon sera ce jeudi soir, à 19 heures, en meeting à la Grande-Motte. Pas n’importe quel meeting. Un meeting offensif. C’est le grand soir de Fillon ?

François Fillon donnera un meeting "riposte", jeudi soir à la Grande-Motte. Ça va être un test, ce meeting. On va pouvoir mesurer la détermination de François Fillon, sa volonté d’en découdre, son envie de combattre Nicolas Sarkozy coûte que coûte et quoi qu’il arrive.

Je dis que c’est un test parce que, depuis lundi, les proches de l’ancien Premier ministre font monter la pression en assurant qu’il y aura "un avant et un après La Grande Motte", qu’on va voir ce qu’on va voir, que leur "François" va frapper fort contre Sarkozy. Eh bien on va voir. Si Fillon a le courage de dire tout haut quelques-unes des horreurs qu’il dit en privé sur Nicolas Sarkozy, ce sera le signe que cette fois-ci, il descend vraiment dans l’arène, que François-le-combattant a terrassé Fillon-le-velléitaire. 

Agacé par le retour de Nicolas Sarkozy

François Fillon, rappelons-le, n’a rien apprécié du grand barnum sarkozyste du début de semaine. Ça commence avec les groupies de Sarkozy qui l’ont accueilli, lui, Fillon, avec des sifflets, à l’entrée de l’UMP. Et puis c’est à lui que Nicolas Sarkozy a réservé ses plus belles piques, pendant son discours.

L’ancien président a apostrophé son ancien premier ministre: "Il faut être fier de ce que nous avons fait ensemble, François" - façon, pour Sarkozy, de signifier qu’il est agacé d’entendre Fillon critiquer le bilan du quinquennat.

C’est aussi Fillon que Sarkozy visait quand il a stigmatisé la "crise des idées politiques" alors que précisément François Fillon a dit vouloir renouveler les idées autour d’un projet pour 2017.

Fillon s’est également senti visé quand Sarkozy a dit qu’il était "indécent" de penser à 2017. En sortant, Fillon était piqué au vif. Le discours de ce jeudi soir à la Grande Motte, il l’a conçu comme une réponse à Sarkozy. Une contre-attaque. C’est pour ça que c’est un moment clé. Peut-être le tournant de la rébellion de Fillon.

De la rébellion!

La rébellion, c’est le nom de la montre que Fillon arbore au poignet, depuis quelques semaines, et qu’il montre aux journalistes. Une Rebellion Predator.

A lui, d’être à la hauteur de ce programme. Rebellion Predator… J’adore.

Anna Cabana