BFMTV

Les Français de Benghazi rapatriés à Tripoli, annonce Wauquiez

BFMTV
PARIS (Reuters) - Une trentaine de Français qui travaillaient à l'hôpital de Benghazi, épicentre de la révolte populaire libyenne, ont été rapatriés...

PARIS (Reuters) - Une trentaine de Français qui travaillaient à l'hôpital de Benghazi, épicentre de la révolte populaire libyenne, ont été rapatriés vers la capitale, Tripoli, a annoncé lundi le secrétaire d'Etat aux Affaires européennes, Laurent Wauquiez.

Sur Europe 1, il a réitéré la condamnation "totale des violences et de l'usage disproportionné de la force en Libye" et souligné que Paris encourageait les 750 Français y résidant à quitter le pays, sans évoquer d'évacuation officielle.

"Pour l'instant, il n'y a pas de menace directe (...) L'ambassade a fait un énorme travail pour essayer d'organiser leur sécurité", a déclaré le secrétaire d'Etat.

"On a rapatrié une trentaine de Français qui étaient sur Benghazi (...) qui travaillaient à l'hôpital et qu'on a ramenés sur Tripoli par affrètement d'un vol spécial", a-t-il dit.

"On essaie d'organiser les choses pour que la fermeture des écoles françaises soit faite maintenant, encourager les Français et les familles qui sont à Tripoli ou sur l'ensemble du territoire libyen à pouvoir revenir en France. Globalement, notre message c'est: surtout pas de risque", a-t-il insisté.

Selon un dernier bilan établi par l'organisation de défense des droits de l'homme Human Rights Watch auprès de sources dans des hôpitaux, la répression des manifestations a fait au moins 233 morts en Libye ces quatre derniers jours.

Laure Bretton, édité par Patrick Vignal