BFMTV

Les Farc se disent prêtes à libérer Roméo Langlois

Les Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc) ont annoncé leur intention de libérer le journaliste français Roméo Langlois, enlevé il y a deux semaines, a déclaré dimanche le Comité international de la Croix-Rouge (CICR). /Photo d'archives/REUTERS

Les Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc) ont annoncé leur intention de libérer le journaliste français Roméo Langlois, enlevé il y a deux semaines, a déclaré dimanche le Comité international de la Croix-Rouge (CICR). /Photo d'archives/REUTERS - -

Les Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc) ont annoncé leur intention de libérer le journaliste français Roméo Langlois, enlevé il y a deux semaines, a déclaré dimanche le Comité international de la Croix-Rouge (CICR).

Les Frac pourraient libérer Roméo Langlois. Le groupe rebelle ne donne ni date ni lieu mais dit vouloir le remettre en lieu sûr à une délégation formée du CICR, de l'ex-sénatrice colombienne et médiatrice Piedad Cordoba et d'un représentant de François Hollande, élu le 6 mai à la présidence française. Le correspondant de la chaîne France 24 en Colombie, qui a 35 ans, accompagnait une unité anti-drogue de l'armée colombienne dans la jungle du Sud lorsqu'il a été pris dans un accrochage et capturé par les guérilleros le 28 avril.

"Le CICR a pris connaissance d'un communiqué publié par les Farc dans lequel elles annoncent leur décision de libérer le journaliste Roméo Langlois", a précisé Daniel Munoz, délégué du CICR en Colombie. Il a ajouté que le CICR était prêt à mobiliser ses moyens logistiques dès que l'opération de libération se mettrait en place.