BFMTV

Les députés LaREM demandent l'interdiction du portable au collège aussi pour les professeurs et surveillants

Des élèves d'un collège

Des élèves d'un collège - Illustration - Jeff Pachoud - AFP

Dans le cadre de la proposition de loi sur l'interdiction de l'usage du téléphone portable dans les écoles et les collèges, des députés de La République en marche demandent à étendre cette interdiction à l'ensemble de la "communauté éducative".

Ce jeudi 7 juin, l'Assemblée nationale doit débattre d'une proposition de loi portée par le groupe La République en marche, et son président Richard Ferrand. Objet de ce texte: l'interdiction de l'usage du téléphone portable dans les écoles et les collèges.

Initialement pensée pour les écoliers et collégiens, cette interdiction pourrait s'étendre également aux professeurs et surveillants. C'est le sens d'un amendement au texte voulu par les députés LaREM. 

"Il semble ainsi nécessaire de renvoyer à nos jeunes une image d’exemplarité et de cohérence avec les principes affichés par la présente proposition de loi, impliquant que les adultes puissent s’adapter au règlement intérieur imposé aux élèves," expliquent les parlementaires. 

Ils précisent vouloir élargir l'interdiction à la "communauté éducation", et citent donc "les personnels des écoles et établissements, les parents d’élèves, les collectivités territoriales ainsi que les acteurs institutionnels, économiques et sociaux, associés au service public de l’éducation". 

En décembre dernier, Jean-Michel Blanquer s'était prononcé favorablement quant à une interdiction des portables dans les collèges, dès la rentrée 2018
Ivan Valerio