BFMTV

Législatives 2022: Darmanin confirme que l'exécutif envisage d'instaurer une dose de proportionnelle

Invité de BFMTV et RMC, le ministre de l'Intérieur s'est montré défavorable au retour de la proportionnelle intégrale, mise en place qu'une seule fois sous la Ve République, aux législatives de 1986.

C'est dans le fond de l'air depuis le début du quinquennat d'Emmanuel Macron. L'échéance présidentielle de 2022 approchant, celle des élections législatives également. Invité de BFMTV et RMC ce lundi matin, Gérald Darmanin a confirmé que le gouvernement envisageait d'instaurer, pour ce scrutin, "une dose de proportionnelle".

"On en parlé avec le président de la République", a-t-il déclaré, rappelant qu'il appartenait à Emmanuel Macron, qui en avait fait une promesse de campagne en 2017, de faire les "consultations" nécessaires pour y parvenir.

"Moi je suis favorable au programme du président, et je pense qu'effectivement, (...) au moment où les maires ne peuvent pas cumuler avec un mandat de parlementaire, au moment où les Français se disent qu'ils ne sont pas assez représentés dans leurs courants de pensée, (...) la proportionnelle est un moyen sans doute efficace de le faire", a développe le ministre de l'Intérieur.

Gérald Darmanin s'est dit défavorable au recours à la proportionnelle intégrale, qui reproduirait selon lui les "errements" de la IVe République, sous laquelle les majorités, parfois introuvables ou qui nécessitaient des coalitions bancales, se faisaient et se défaisaient très rapidement, parasitant l'action gouvernementale.

Jules Pecnard Journaliste BFMTV