BFMTV

Le Pen, Wauquiez, Collomb: A travers leurs vœux, les personnalités politiques fixent leur cap pour 2018

Laurent Wauquiez.

Laurent Wauquiez. - Capture d'écran Twitter

Majorité ou opposition, ministres ou parlementaires ou encore patrons de partis, les personnalités politiques n'ont pas tardé à adresser leurs vœux aux Français ce dimanche. A travers leurs mots, ils évoquent leurs objectifs pour l'année 2018.

Avant qu'Emmanuel Macron ne prenne la parole à 20h depuis le Palais de l'Elysée, plusieurs personnalités politiques avaient déjà adressé leurs vœux à leurs compatriotes dans la journée. Cette tradition attachée à l'amorce d'une nouvelle année et à la fin de la présente était l'occasion pour les uns et les autres de fixer les lignes directrices de l'année 2018.

En 2018, Wauquiez veut "reconstruire la parole de la droite" 

Dans une vidéo le montrant sur les hauteurs du Puy-en-Velay, en Haute-Loire, le nouveau président des Républicains a promis de "construire une nouvelle droite" pour "réoffrir aux Français un choix face à Emmanuel Macron". "Je veux reconstruire la parole de la droite. Nous avons perdu, nous avons beaucoup déçu, nous avons parfois écœuré les Français", a déclaré Laurent Wauquiez dans cette vidéo publiée sur Twitter. "Je veux construire une nouvelle droite avec de nouveaux visages, une nouvelle génération. Tout changer", a-t-il dit. "La France doit retrouver ses valeurs", comme "le sens du travail, de l'effort, du mérite, mais aussi les valeurs de respect, de laïcité", a prôné l'ancien ministre.

Le Pen célèbre un nouveau clivage pour l'année qui vient 

La présidente du Front national a elle aussi mis en ligne ses attentes pour 2018. Auparavant, Marine Le Pen a fait le bilan de l'année 2017 qui, selon elle, "aura été marquée par une recomposition historique" du paysage politique français. "Elle aura en effet révélé l'effondrement du clivage entre les partis de droite et de gauche qui structurait notre vie politique". 

Le nouveau clivage, a-t-elle ajouté, oppose désormais "les mondialistes aux nationaux". "Les électeurs nous ont désignés comme l'adversaire naturel du pouvoir en place", a voulu croire la finaliste de la dernière élection présidentielle.

C'est ici que la députée élue dans le Pas-de-Calais est arrivée dans le vif de son sujet: "2018, année sans élection, sera pour nous une année de travail, de remise en ordre et de refondation. Une grande et belle refondation à laquelle je vous invite tous", a-t-elle lancée.

Philippot veut se faire une place 

"2018 est une année de reconstruction et de reconstruction politique", a également estimé Florian Philippot. Mais son assentiment avec son ancienne patronne s'arrête là. Celui qui n'appartient plus au Front national depuis septembre dernier et dirige à présent son mouvement Les Patriotes a même égratigné Marine Le Pen à plusieurs reprises. "Constatons malheureusement que 2017 n’aura pas tenu ses promesses", a-t-il glissé. "Des candidats ou des candidats ont pu doucher vos espérances", a-t-il renchéri plus tard. A la fin de son message, il a évoqué son propre parti, en assénant: "Au cœur de ce paysage inédit, il y a une place immense pour les patriotes que vous êtes, que nous sommes."

Collomb annonce une "révolution de la sécurité du quotidien" pour 2018

Du côté de l'exécutif, avant Emmanuel Macron, Gérard Collomb, ministre de l'Intérieur, a lui aussi adressé ses vœux à ses concitoyens dans une vidéo. Il a annoncé le "renforcement des moyens des services" et la "révolution de la sécurité du quotidien", afin que "chacun puisse vivre en toute sécurité dans nos zones urbaines, comme dans nos territoires ruraux."

Hollande espère une planète "plus vivable et équitable" 

L'ancien président de la République, François Hollande, a lui aussi devancé son successeur.

"Que 2018 soit l’année où la somme de nos engagements contribue à rendre notre planète plus vivable et plus équitable, à faire de l’Europe un espace de liberté et de protection et à donner à la France plus de force et de justice pour assurer à chacune et à chacun la réussite de ses projets. Car il n’y a d’avenir commun que dans la solidarité. J'adresse à tous mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année. Et que les plus seuls et les plus fragiles ne perdent jamais espoir", a-t-il écrit sur Facebook. 

Robin Verner