BFMTV

Le maire de Saintes va racheter son 4X4 vendu à sa ville

La cathédrale de Saintes vue depuis la colline St Eutrope

La cathédrale de Saintes vue depuis la colline St Eutrope - Thierry Llansades / Flickr Creative Commons

Il avait suscité la polémique dans sa ville et au sein même de son conseil municipal. Sans en informer ses adjoints, le maire divers droite de Saintes, Jean-Philippe Machon, avait fait racheter son ancien véhicule de fonction par la municipalité. Il a finalement indiqué qu'il s'était "trompé" et qu'il allait racheter le 4X4.

"Conscient de l'énorme émoi créé chez les Saintais et vis-à-vis de l'équipe municipale", Jean-Philippe Machon a dit assumer "l'entière responsabilité de cette erreur" et a décidé "de racheter le véhicule à titre personnel". Il a précisé qu'il n'y avait eu "aucun enrichissement personnel" de sa part.

A l'issue d'une réunion de crise à huis-clos de plus de trois heures convoquée par les membres de la majorité municipale qui s'étaient "désolidarisés" du maire, Jean-Philippe Machon a dit s'être "trompé en voulant faire faire des économies à la collectivité en achetant un véhicule d'occasion au lieu d'acheter un véhicule neuf". 

Au-delà de la polémique sur le choix du maire, il y a eu par ailleurs une erreur de procédure. Selon le quotidien Sud Ouest, qui a révélé l'information mercredi, le bon de commande du 4X4 de marque allemande affiche la somme de 24.949 euros TTC. Or, la municipalité, pour une acquisition de cette sorte, n'aurait pu s'affranchir, selon le Code des marchés publics, "de publicité" et "de mise en concurrence préalables" que "si son montant estimé est inférieur à 15.000 euros HT".

La rédaction avec l'AFP