BFMTV

Le maire de Dunkerque lance un appel aux particuliers et entreprises pour la fabrication de masques réutilisables

-

- - MIGUEL MEDINA / AFP

Il souhaite la réalisation rapide de quelque 200.000 masques réutilisables face à l'épidémie de coronavirus.

Dans le débat sur le port recommandé ou non d'un masque pour toute la population, le maire de Dunkerque Patrice Vergriete semble avoir fait son choix. Invité de BFM Grand Lille et BFM Grand Littoral, il a lancé un appel pour que chaque habitant de l'agglomération puisse être équipé d'un masque réutilisable, dans les prochaines semaines. Pour l'heure en revanche, il n'est pas question de rendre son port obligatoire.

"On a estimé que les masques, même s'ils ne protégeaient pas directement et totalement ceux qui les portent, pouvaient limiter la propagation du virus, notamment en limitant les effluves de postillons" a expliqué Patrice Vergriete à Adrien Lanoy.

Pour cela, le président de la Communauté Urbaine de Dunkerque lance un appel "à la solidarité locale" pour réaliser rapidement ces masques réutilisables.

"Je lance deux appels: un appel en direction des entreprises locales en capacité de produire ces masques - il y en a déjà qui nous ont contactés et qui vont en produire - et un appel au bénévolat. Tous ceux qui ont des talents de couturière ou des machines à coudre chez eux, on leur fournira le tissu et les élastiques pour produire", explique-t-il.

"L'objectif est d'arriver le plus rapidement possible à doter chaque habitant de l'agglomération d'un masque lavable et réutilisable", résume l'élu. 

Fin mars, Patrice Vergriete avait déjà lancé un appel à la mobilisation de ses habitants. Après la diffusion d'un message sur Facebook auprès des entreprises de la région, plus de 80.000 masques avaient été récoltés pour les personnels soignants.

Julien Mielcarek