BFMTV

Le front républicain a vécu

Les Coulisses de la Politique, de Jean-François Achilli, du lundi au vendredi à 7h20 sur RMC

Les Coulisses de la Politique, de Jean-François Achilli, du lundi au vendredi à 7h20 sur RMC - -

L’élection législative partielle de Villeneuve-sur-Lot, qui a donné une courte victoire de l’UMP sur le FN, a sonné le glas du front républicain entre la gauche et la droite contre le Front National.

C’est fini, cette vieille recette qui consiste à associer PS et UMP pour faire barrage au FN a vécu. Ça ne marche plus, les électeurs de tous bords ne veulent plus en entendre parler. Les états-majors des partis traditionnels non plus, malgré les discours de façade. Alain Juppé, invité dimanche de BFM Politique, a expliqué que ce procédé n’était qu’une machine à fabriquer de l’électorat frontiste.
Pour le député socialiste de Paris Jean-Marie le Guen, venu débattre avec le maire de Bordeaux, les électeurs de gauche ne veulent plus voter pour un candidat UMP qui passe son temps à cogner sur le PS. Le front républicain avait donné 78% contre 22%, pour Jacques Chirac face à Jean-Marie Le Pen au deuxième tour de la présidentielle de 2002. Le scrutin de Villeneuve-sur-Lot s’est soldé par un 54/46. Les temps changent.

Ça ne marche plus à gauche, mais le FN pose problème à droite…

Villeneuve-sur-Lot a souligné le clivage Copé-Fillon, parce qu’il y a deux lignes à l’UMP : celle, plus traditionnelle incarnée par Alain Juppé, François Fillon, NKM ou Benoist Apparu, très européenne et plus modérée. Et celle de la droite forte, inspirée par Patrick Buisson, qui a imprimé la dernière campagne de Nicolas Sarkozy, avec un discours plus clivant, une droite décomplexée, comme la présente l’actuel président de l’UMP Jean-François Copé, en quête – sans succès pour l’instant – des électeurs de Marine le Pen.

La patronne du FN peut encore dormir tranquille ?

Tant que la gauche au pouvoir ne tiendra pas un discours de vérité, sur les sacrifices qui sont demandés aux Français. Et tant que l’UMP s’exprimera en stéréo, avec ces deux lignes distinctes. Exit le front républicain, personne n’est propriétaire des voix. Alain Juppé, en désaccord avec Marine le Pen sur la sortie de l’euro, la fermeture des frontières, la préférence nationale, veut combattre le FN non pas en décidant d’une posture, mais sur le terrain des idées.

Ecoutez ici les Coulisses de la Politique de Jean-François Achilli de ce lundi 24 juin.

Jean-François Achilli|||

Directeur de la Rédaction de RMC et éditorialiste RMC/BFMTV

Il intègre la rédaction de France Inter en 1998, puis le service politique en 2000, dont il prend la direction en septembre 2008. Il rejoint RMC en décembre 2012 comme directeur de la rédaction et éditorialiste RMC/BFMTV.

>> Suivez-le sur Twitter @jfachilli

Jean-François Achilli