BFMTV

Le divorce des UMP sur le mariage gay

Les Coulisses de la Politique, de Jean-François Achilli, du lundi au vendredi à 7h20 sur RMC

Les Coulisses de la Politique, de Jean-François Achilli, du lundi au vendredi à 7h20 sur RMC - -

La machine à perdre est de retour à Paris: Nathalie Kosciusko-Morizet fait face à la radicalisation d’une partie de la droite.

Et NKM, à une semaine de l’ouverture du scrutin de la primaire UMP, a dû sortir son joker. Bernadette Chirac est venue la soutenir hier soir. L’ex-ministre de l’écologie est aujourd’hui la cible des anti-mariages pour tous. Et pourtant, l’épouse de l’ancien président et ancien maire de Paris, elle aussi s’oppose au mariage gay. « Vous voulez me parler du mariage pour tous ? D’abord je suis contre. Vous savez, avoir deux papas ou deux mamans, je ne suis pas sûre que ce soit une source d’équilibre », a indiqué l'ex première Dame. La présence de Bernadette Chirac est sans doute un message que NKM veut envoyer aux anti-mariages. L’ex-première dame ira même jusqu’à distribuer des tracts vendredi et faire du porte-à-porte dans le 16ème arrondissement de Paris. Commentaire d’un fin connaisseur de la droite parisienne: « inviter Bernadette, c’est de la campagne RPR à l’ancienne, avec dans le souvenir des Parisiens, emplois fictifs et frais de bouche à la mairie de Paris, les fantômes du passé ».

La primaire UMP va se jouer sur la question du mariage gay ?

Pour Nathalie Kosciusko-Morizet, certains extrémistes, issus du Front National, mais surtout de la frange la plus à droite de l’UMP, veulent « saboter la primaire », et lui faire perdre les municipales à Paris. Allusion à Guillaume Peltier, leader de la Droite Forte, premier courant de l’UMP, qui s'oppose à NKM, en raison de ses positions sur le mariage gay : elle préfère l’union civile mais s’est abstenue lors du vote de la loi et estime que la droite ne pourra pas l’abroger en cas de retour au pouvoir. Guillaume Peltier soutient du coup le candidat Pierre-Yves Bournazel, très implanté à Paris. Tout comme Jean-François Legaret, le maire du 1er arrondissement, lui-même aidé par Jean Tiberi. Tous contre le mariage et pour l’union civile. Comme Nathalie Kosciusko-Morizet, qui refuse de défiler avec eux dans la rue. Sans doute pour ne pas froisser l’électorat de gauche parisien.

De quoi déclencher la colère de ceux qui manifesteront dimanche…

C’est toute l’ambiguïté de cette séquence : NKM a reçu samedi soir le soutien de Nicolas Sarkozy dans la tribune du Parc des Princes, mais conteste Patrick Buisson, artisan l’an dernier de la campagne très droitière de l’ex-président, destinée à contrer la poussée du Front National. Le mariage gay est un prétexte : la ligne de fracture qui traverse l’UMP est profonde: c’est celle qui sépare Nicolas Sarkozy de François Fillon et dessine un affrontement dont le 1er round se joue en ce moment-même à Paris. 

Ecoutez ici les Coulisses de la Politique de Jean-François Achilli de ce mercredi 22 mai.

Jean-François Achilli|||

Directeur de la Rédaction de RMC et éditorialiste RMC/BFMTV

Il intègre la rédaction de France Inter en 1998, puis le service politique en 2000, dont il prend la direction en septembre 2008. Il rejoint RMC en décembre 2012 comme directeur de la rédaction et éditorialiste RMC/BFMTV.

>> Suivez-le sur Twitter @jfachilli

Jean-François Achilli