BFMTV

Montpellier: une ancienne élue et candidate LREM condamnée à 5.000 euros d'amende

Stéphanie Jannin le 13 mai 2017

Stéphanie Jannin le 13 mai 2017 - CHARLY TRIBALLEAU / AFP

Une ancienne candidate aux législatives LaREM, Stéphanie Jannin, a été condamnée à 5000 euros d'amende.

Stéphanie Jannin, une ex-candidate LaREM aux législatives et ex-adjointe à la mairie de Montpellier, a été condamnée lundi par le tribunal correctionnel de Montpellier à 5.000 euros d'amende, mais relaxée dans le principal dossier pour lequel elle était poursuivie.

Le tribunal correctionnel de Montpellier l'a condamnée à 5.000 euros d'amende pour des subventions votées en conseil municipal en faveur d'une association présidée par son compagnon. Ce dernier a été relaxé alors que 5.000 euros d'amende avait été requis contre lui. 

Deux dossiers contre l'ex-candidate LaREM

Dans ce premier dossier, Stéphanie Jannin est condamnée "pour une erreur de nature administrative et technique", a réagi son avocat Me Gilles Gauer, expliquant que la présence ou non de l'élue dans ce vote à l'unanimité n'aurait rien changé à l'attribution des subventions. "Il n'y a pas d'atteinte à la probité ou à l'intérêt général", a-t-il estimé.

Dans le second dossier dans lequel elle était poursuivie - le vote d'un marché de construction de logements sociaux d'un montant de 70.000 euros obtenu par une société dont elle avait été salariée -, Stéphanie Jannin a en revanche été relaxée. 

Battue aux élections législatives

Candidate LaREM soutenue par le maire DVG de Montpellier Philippe Saurel, Stéphanie Jannin avait été battue aux élections législatives dans la deuxième circonscription de l'Hérault en juin par une candidate France insoumise.

Sa convocation devant le tribunal correctionnel était intervenue deux jours avant le premier tour.

S.Z avec AFP