BFMTV

La ministre de l'Egalité Femmes-Hommes favorable à un congé paternité d'un mois

Elisabeth Morano, ministre déléguée en charge de l'Égalité entre les femmes et les hommes, le 7 juillet 2020

Elisabeth Morano, ministre déléguée en charge de l'Égalité entre les femmes et les hommes, le 7 juillet 2020 - Anne-Christine Poujoulat

A l'instar de Marlène Schiappa qui occupait la fonction avant elle, Elisabeth Moreno s'est dit "à fond pour" un allongement du congé paternité à un mois contre 11 jours actuellement.

Élisabeth Moreno se dit favorable à l'allongement du congé paternité à un mois, contre 11 jours actuellement. La ministre chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes, de la Diversité et de l'Égalité des chances s'est même dit "à fond pour" cette mesure dans une interview accordée au Parisien:

"Je suis à fond pour. Ce serait une vraie révolution. Il faut que l'homme et la femme partagent les mêmes charges à la maison. On l'a bien vu avec le confinement la situation reste déséquilibrée."

La ministre confirme ainsi la volonté exprimée par Marlène Schiappa le 23 juin dernier. La secrétaire d'Etat, désormais ministre déléguée auprès du ministre de l'Intérieur, chargée de la Citoyenneté, avait alors déclaré que "le gouvernement d'Édouard Philippe allongera le congé paternité."

Actuellement, sept pères sur dix prennent ce congé "de paternité et d'accueil du jeune enfant", d'une durée de 11 jours consécutifs pour une naissance simple et 18 jours pour une naissance multiple.

Instauré en 2002, ce dispositif optionnel, indemnisé par l'Assurance maladie en fonction du salaire, vient compléter le congé de naissance obligatoire de trois jours, à la charge de l'employeur. Plusieurs pétitions et tribunes ont réclamé ces derniers années une révision du congé paternité, jugé "trop court pour être efficace".

J.B. avec AFP