BFMTV

La France suspend ses opérations militaires conjointes avec les forces maliennes

Le tribut est particulièrement lourd en ce début d'année pour l'armée française, qui déploie 5.100 hommes au Sahel aux côtés des armées du G5 Sahel (Mauritanie, Mali, Tchad, Burkina Faso, Niger)

Le tribut est particulièrement lourd en ce début d'année pour l'armée française, qui déploie 5.100 hommes au Sahel aux côtés des armées du G5 Sahel (Mauritanie, Mali, Tchad, Burkina Faso, Niger) - Dominique FAGET © 2019 AFP

Après le récent coup d'Etat du 24 mai et "dans l'attente de garanties" sur un retour des civils au pouvoir à l'issue d'élections prévues en février, le ministère des Armées "a décidé de suspendre les opérations militaires conjointes avec les forces maliennes".

La France "a décidé de suspendre les opérations militaires conjointes avec les forces maliennes", après le récent coup d'Etat du 24 mai et "dans l'attente de garanties" sur un retour des civils au pouvoir à l'issue d'élections prévues en février, a annoncé jeudi le ministère des Armées.

"Des exigences et des lignes rouges ont été posées par la CEDEAO et par l'Union africaine pour clarifier le cadre de la transition politique au Mali", et "dans l'attente de ces garanties, la France (...) a décidé de suspendre, à titre conservatoire et temporaire, les opérations militaires conjointes avec les forces maliennes ainsi que les missions nationales de conseil à leur profit", souligne le ministre dans un communiqué.
C.Bo. avec AFP