BFMTV

La France évoque des "crimes contre l'humanité" en Libye

"Ces violences pourraient constituer des crimes contre l'humanité, écrit le ministère français des Affaires étrangères dans un communiqué.

"Ces violences pourraient constituer des crimes contre l'humanité, écrit le ministère français des Affaires étrangères dans un communiqué. - -

Ce jeudi, la France évoque la possibilité de "crimes contre l'humanité" en Libye et appuie une résolution demandant la suspension de ce pays du conseil des droits de l'Homme des Nations unies.

Le conseil des droits de l'Homme des Nations unies doit se réunir ce vendredi pour étudier une résolution condamnant fermement la violence de la répression du mouvement hostile au régime de Mouammar Kadhafi.
"Ces violences pourraient constituer des crimes contre l'humanité, écrit le ministère français des Affaires étrangères dans un communiqué. "A la demande de Michèle Alliot-Marie, et en accord avec plusieurs partenaires de la France, ce projet de résolution demande la suspension de la Libye du Conseil des droits de l'Homme des Nations unies", poursuit le texte. "Nous appelons tous nos partenaires du Conseil des droits de l'Homme à voter cette résolution."
Toutes les actions à prendre doivent être étudiées, y compris la saisine de la justice internationale, estime le ministère français des Affaires étrangères, qui indique que Michèle Alliot-Marie s'entretiendra par téléphone ce jeudi avec le secrétaire d'Etat américain, Hillary Clinton, au sujet de la Libye.

Patrick Vignal