BFMTV

La France entre en récession

L'économie française s'est contractée de 0,2% au premier trimestre 2013.

L'économie française s'est contractée de 0,2% au premier trimestre 2013. - -

L'économie française s'est contractée de 0,2% au premier trimestre 2013 après une autre contraction révisée à 0,2% au quatrième trimestre 2012. Or, il faut deux trimestres de recul successifs pour se considérer en récession.

C’est officiel, la France est entrée en récession. L'économie française s'est contractée de 0,2% au premier trimestre 2013 après une autre contraction révisée à 0,2% au quatrième trimestre 2012, selon les premiers résultats des comptes nationaux trimestriels publiés ce mercredi par l'Insee. Ces deux chiffres négatifs en succession signifient qu'elle a démarré 2013 en récession. L'Insee avait annoncé en première estimation une baisse de 0,3% du produit intérieur brut du 4e trimestre 2012. L'institut ayant revu dans le même temps en légère baisse le chiffre du troisième trimestre (+0,1% au lieu de +0,2%), il confirme que la croissance de l'ensemble de 2012 a été nulle. Celle de 2011 est en revanche sensiblement revue à la hausse (+2,0% contre +1,7%).

Cinquième trimestre de baisse pour l'investissement

Pour le premier trimestre 2013, 23 économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne un recul de 0,1% du PIB, leurs estimations allant de -0,3% à +0,1%. La contribution de la demande intérieure finale (hors stocks) à la croissance du premier trimestre a été négative de 0,1 point, alors que celle de la variation des stocks a été positive de 0,1 point. Le commerce extérieur y a également contribué négativement à hauteur de 0,2 point. Les dépenses de consommation des ménages ont diminué de 0,1% sur le dernier trimestre et l'investissement, en baisse pour le cinquième trimestre consécutif, s'est replié de 0,9%, le recul de l'investissement des entreprises non financières atteignant 0,8%. L'acquis de croissance pour 2013, à savoir le niveau de l'ensemble de 2013 si la croissance des trois derniers trimestres étaient nulle, se situe à -0,3%.

La Rédaction avec Reuters