BFMTV

La conférence de presse du Président sera décisive

A 7h25, tous les jours, retrouvez Véronique Jacquier pour sa chronique RMC politique

A 7h25, tous les jours, retrouvez Véronique Jacquier pour sa chronique RMC politique - -

La troisième conférence de presse de François Hollande arrive en pleine tourmente médiatique autour de sa vie privée.

La conférence de presse de ce mardi semble arriver au pire moment pour François Hollande, qui ne doit pas échouer.

Non, cette conférence de presse c'est quitte ou double pour le président. Il faut bien mesurer les enjeux. Elle était prévue mi novembre. Elle a été décalé de deux mois pour correspondre à une relance de la politique de François Hollande. Relance économique avec un cap social-démocrate enfin assumé.

Et voilà qu'elle est parasitée par l'affaire Gayet ! Le président est condamné à faire des annonces. A frapper très fort ! Sur la lutte contre les abus de la sécurité sociale, un ministre me dit qu'il pourrait évoquer un meilleur encadrement de l'aide médicale d'Etat accordée aux étrangers. Nicolas Sarkozy n'avait pas osé y toucher, François Hollande pourrait s'atteler à ce chantier.

L'affaire Gayet va-t-elle brouiller le message présidentiel ?

Oui bien sûr ! Les proches de François Hollande le redoutent. Le prolongement de l'hospitalisation de Valérie Trierweiler n'arrange rien à l'affaire. Je vous disais hier matin que François Hollande avait arrêté une stratégie. Il n'en a pas changé. Il a l'intention de répondre aux questions mais en évoquant une séparation entre sphère publique et privé.

Le président compte aussi expliquer que le temps de la vie privée n'est pas le temps politique. Et qu'il faut donc que les journalistes le laisse clarifier sa situation de couple avec Valérie Trierweiler. Ça peut prendre quelques jours. Il faut imaginer le coté surréaliste de la situation ce soir ! François Hollande va évoquer l'avenir de la France tout en faisant profil bas sur son propre avenir le tout devant les membres du gouvernement et 500 journalistes.

Il n'a effectivement pas le droit à l'erreur

Non. Certains élus socialistes espèrent que son discours au début de la conférence de presse sera brillantissime. Comme ça, me dit-on, les dégâts seront limités quand il s'agira de répondre sur le statut de la première dame de France.

Info RMC, pour les vœux du 31 décembre François Hollande avait travaillé son discours avec le ministre du Budget Bernard Cazeneuve. Hier c'est avec Michel Sapin le ministre de l'Emploi qu'il a préparé son rendez-vous.

N'oublions pas que la priorité de la conférence de presse, ceux sont les précisions apportées sur le pacte de responsabilité avec les entreprises. Il n'y aura pas de chiffres donnés pour connaitre l'ampleur de la baisse des charges. Il y aura des déçus ! Mais le président proposera un calendrier et demandera sans doute des contreparties aux entreprises. C'est aussi du quitte ou double avec la gauche de la gauche, les syndicats et le patronat.

Des infos sur les élections municipales à deux mois et demi du premier tour ?

Oui. François Fillon se cale sur l'agenda de François Hollande pour faire entendre sa voix. Demain il présente ses vœux à ses troupes. Il en profitera pour critiquer le contenu de la conférence de presse, avant d'aller soutenir des candidats à Lisieux, Caen et Fontainebleau.

Les centristes sont divisés à Auxerre. Un Modem et cinq UDI soutiennent le maire sortant socialiste Guy Ferez. Il faudra demander à Jean Louis Borloo ce qu'il va dire à ses ouailles réfractaires à une union avec l'UMP.

Véronique Jacquier