BFMTV

L’apprentissage de la démocratie à l’UMP Paris

Les Coulisses de la Politique, de Jean-François Achilli, du lundi au vendredi à 7h20 sur RMC

Les Coulisses de la Politique, de Jean-François Achilli, du lundi au vendredi à 7h20 sur RMC - -

Le vote pour la primaire de l’UMP Paris s’achève ce lundi soir. Un scrutin qui restera entaché par un soupçon d’irrégularité…

Tout s’est passé comme prévu, c’est-à-dire plutôt mal : en dénonçant vendredi un système défaillant et en réclamant une suspension des opérations de vote, Pierre-Yves Bournazel, l’un des quatre prétendants, aura abîmé, pour ne pas dire flingué le scrutin.
Les candidats ont été priés samedi de la mettre en veilleuse par le Conseil supérieur de la primaire, sorte de Cocoe parisienne présidée par Antoine Rufenacht. Pierre-Yves Bournazel, Nathalie Kosciusko-Morizet, Jean-François Legaret et Franck Margain ont donc rangé les couteaux jusqu’à la fin du scrutin ce lundi soir à 19h. Mais le mal est fait.

Les résultats devraient être proclamés rapidement… dans les minutes qui suivent la clôture…

Le vote est électronique : un simple clic devrait donc suffire, si tout va bien ! Le Musée Social dans le 7ème arrondissement de Paris a été réquisitionné pour la proclamation, le siège de l’UMP étant trop petit. Si personne n’atteint les 50%, il y aura un deuxième tour le week-end prochain avec les deux premiers candidats. Vingt mille électeurs – le tiers de ce qui était escompté - ont participé à cette primaire qui n’a guère passionné les foules. Certains estiment entre 2 à 300 le nombre d’électeurs du FN qui se seraient inscrits pour participer au scrutin.

Les candidats sont restés silencieux, mais pas inactifs…

Les grandes manœuvres ont déjà débuté en coulisses, tout le week-end, pour NKM, donnée largement favorite dans les sondages. Des contacts ont déjà été pris avec l’UDI et le Modem. Nathalie Kosciusko-Morizet considère qu’il y a trois catégories d’interlocuteurs à Paris : les fidèles qui l’ont soutenue et seront servis. Ceux qui l’ont combattue et seront écartés. Et puis les «utiles », qui ne l’ont pas forcément aidée, mais qu’elle préservera. Exemple : Dominique Tiberi, à qui il sera proposé une place de deuxième de liste dans le 5ème, derrière une femme : même si son père ne se représentera pas, le fils de Jean Tiberi ne sera pas maire, mais conseiller de Paris.

Jean-François Copé a téléphoné à NKM ?

Le président de l’UMP, qui n’avait pas misé sur elle, lui a demandé de se montrer plus tendre avec ses rivaux, si elle l’emporte. Il y a dans l’air des séquelles du psychodrame de décembre dernier.
Le plus curieux est que pendant ce temps-là, tout s'est déroulé calmement dans la primaire de Lyon où Michel Havard est arrivé en tête du premier tour avec 40 % des voix devant le député Georges Fenech. Alors qu’à Paris, la victoire à la primaire sera polluée par le doute. Celui ou celle qui l’emportera devra vivre avec, pendant les dix prochains mois de la campagne.

Ecoutez ici les Coulisses de la Politique de Jean-François Achilli de ce lundi 3 juin.

Jean-François Achilli|||

Directeur de la Rédaction de RMC et éditorialiste RMC/BFMTV

Il intègre la rédaction de France Inter en 1998, puis le service politique en 2000, dont il prend la direction en septembre 2008. Il rejoint RMC en décembre 2012 comme directeur de la rédaction et éditorialiste RMC/BFMTV.

>> Suivez-le sur Twitter @jfachilli

Jean-François Achilli