BFMTV

L'ancien Premier ministre Pierre Mauroy est mort

L'ancien Premier ministre Pierre Mauroy est décédé à 84 ans.

L'ancien Premier ministre Pierre Mauroy est décédé à 84 ans. - -

L’ancien Premier ministre socialiste Pierre Mauroy est décédé à 84 ans, a annoncé Laurent Fabius. Il avait mené de nombreuses réformes de François Mitterrand, comme l'abolition de la peine de mort, les 39 heures ou encore l’impôt sur la fortune, avant de quitter le gouvernement en 1984.

De 1981 à 1984, il avait dirigé le gouvernement de François Mitterrand : l'ancien Premier ministre PS Pierre Mauroy est mort, a annoncé Laurent Fabius. Le ministre des Affaires étrangères s'exprimait devant des journalistes à Tokyo, où il accompagne le président François Hollande en voyage officiel. « C'est un pilier du socialisme démocratique qui s'en va », a dit le chef de la diplomatie.
Premier chef d'un gouvernement socialiste sous la Ve République (1981-1984), Pierre Mauroy avait 84 ans. Après avoir mené de nombreuses réformes de François Mitterrand (abolition de la peine de mort, remboursement de l'IVG, cinquième semaine de congés payés), il était devenu Premier secrétaire du Parti socialiste en 1988.

Déjà hospitalisé en 2012

Il avait été opéré d'une tumeur cancéreuse au poumon en avril 2012 à l'hôpital militaire Percy de Clamart, dans les Hauts-de-Seine. Dans la nuit du 1er au 2 juin, il avait de nouveau été hospitalisé dans un établissement de la région parisienne, compte tenu de son état de fatigue, avait simplement dit un proche.
Pierre Mauroy aurait fait « un malaise à la suite d'une hospitalisation qui était prévue » dans le cadre du traitement qu'il reçoit régulièrement pour cette maladie, selon ce proche de l'ancien Premier ministre de François Mitterrand.

Maire de Lille, sénateur, député...

Maire de Lille pendant 28 ans, de 1973 jusqu'en 2001 où Martine Aubry lui a succédé, Pierre Mauroy fut l'une des grandes figures du Parti socialiste. De 1955 à 1959, il avait été secrétaire national des Jeunesses socialistes, et dirigé le parti entre 1988 et 1992 et l’Internationale socialiste entre 1992 et 1999, tout en assurant la présidence de la fondation Jean-Jaurès. Nous lui devons aussi la fédération Léo-Lagrange, l’un des plus importants mouvements français d’éducation populaire qu’il a fondé en 1951. En 2007, il avait rejoint l’équipe du pacte présidentiel de Ségolène Royal.
Parmi ses autres mandats, il fut député PS du Nord (de 1973 à 1981 puis de 1986 à 1992), sénateur (1992 à 2011), président du Conseil régional du Nord-Pas-de-Calais (1974-1981).

Mathias Chaillot avec agences