BFMTV

Jack Lang estime que Marion Maréchal-Le Pen devrait être poursuivie pour ses propos islamophobes

En France "on ne vit pas en djellaba" selon Marion Maréchal-Le Pen

En France "on ne vit pas en djellaba" selon Marion Maréchal-Le Pen - Boris Horvat - AFP

Jack Lang a estimé mercredi que des "poursuites mériteraient d'être engagées" contre Marion Maréchal-Le Pen, au lendemain de propos sur les musulmans jugés "ignobles" par le président de l'Institut du Monde arabe.

"Halte à l'islamophobie!"

La veille, la tête de liste Front national aux élections régionales en Provence-Alpes-Côte d'Azur avait lancé lors d'un meeting à Toulon (Var):

"Qui n'a pas vibré au sacre de Reims et à la fête de la Fédération n'est pas vraiment Français." 

"Les propos tenus par Marion Maréchal-Le Pen sont proprement ignobles. Elle a cette fois-ci franchi la ligne de l'illégalité. Des poursuites mériteraient d'être engagées contre une expression aussi manifestement raciste et xénophobe", a dénoncé l'ancien ministre socialiste de l'Education et de la Culture dans un communiqué.

"Nous ne sommes pas une terre d'Islam, et si des Français peuvent être de confession musulmane, c'est à la condition seulement de se plier aux moeurs et au mode de vie que l'influence grecque, romaine, et seize siècles de chrétienté ont façonné", avait-t-elle ajouté.

Pour le socialiste, "ramener l'histoire de France au seul sacre de Reims, qui certes mérite respect, témoigne d'un crétinisme, d'une ignorance crasse de l'histoire du pays et d'un fanatisme qui déshonore cette candidate".

"Les français musulmans sont des citoyens"

En outre, "invoquer abusivement la Fête de la Fédération est une escroquerie contraire à l'esprit de rassemblement (...) que la Révolution française avait voulu célébrer", estime-t-il. "Sa haine contre les français musulmans est contraire à notre Constitution et à la Déclaration des Droits de 1789" et "sa déclaration de guerre contre les musulmans au nom d'une France chrétienne est en même temps une insulte à la nation française", poursuit-il. "Que les musulmans de France sachent que nous les protègerons avec détermination contre cette furie raciste et mortifère. Les français musulmans sont des citoyens à part entière reconnus. Ils ont donné à la France leur talent, leur travail, et parfois leur vie", conclut Jack Lang, lançant "Halte à l'Islamophobie !".

A.-F. L. avec AFP