BFMTV

INFO BFMTV - Arbitrage Tapie: Guéant entendu le 26 mai par la police

Claude Guéant

Claude Guéant - -

L'enquête a notamment révélé les multiples rendez-vous de Bernard Tapie à l'Elysée en 2007, avant que le CDR ne décide de tourner le dos à la justice ordinaire et de recourir à un arbitrage.

L'ancien secrétaire général de l'Elysée sous Nicolas Sarkozy et ancien ministre de l'Intérieur Claude Guéant sera entendu par la police, le 26 mai prochain, dans le cadre de l'enquête sur l'arbitrage controversé rendu en faveur de Bernard Tapie dans l'affaire du Crédit Lyonnais, a appris BFMTV.

En novembre dernier, l'ancien président de l'Olympique de Marseille avait pris soin de dédouaner Nicolas Sarkozy mais avait chargé Claude Guéant. Dans cette affaire, Bernard Tapie est mis en examen pour "escroquerie en bande organisée".

Les trois juges d'instruction chargés du dossier ont le soupçon d'un "simulacre" d'arbitrage, organisé notamment par l'homme d'affaires, son avocat Maurice Lantourne et l'un des trois juges arbitres, Pierre Estoup.

Des rendez-vous suspects à l'Elysée

L'enquête a notamment révélé les multiples rendez-vous de Bernard Tapie à l'Elysée en 2007, avant que le CDR ne décide de tourner le dos à la justice ordinaire et de recourir à un arbitrage.

Lors de leur audition devant les juges, Stéphane Richard et Jean-François Rocchi ont confirmé que l'homme d'affaires avait bien pris part à une réunion sur le litige.

En 2005, la cour d'appel de Paris avait condamné le Crédit Lyonnais à dédommager Bernard Tapie à hauteur de 135 millions d'euros pour la vente d'Adidas en 1993. La Cour de cassation avait invalidé cette décision l'année suivante. L'arbitrage, rendu en juillet 2008, avait finalement accordé 403 millions d'euros à l'ancien propriétaire d'Adidas.

S.A. avec Sarah-Lou Cohen