BFMTV

Incidents du PSG : Valls dénonce les critiques de l'UMP

Le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, à l'Assemblée nationale ce mardi.

Le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, à l'Assemblée nationale ce mardi. - -

Manuel Valls a vivement réagi, mardi à l'Assemblée, aux critiques de l'opposition après les incidents du Trocadéro, la veille. « Vous êtes pour le désordre », a déclaré le ministre de l'Intérieur aux députés UMP.

Mis en cause par l’opposition après les incidents au Trocadéro lors de la remise du titre de champion au PSG, Manuel Valls a fermement répliqué ce mardi à l’Assemblée nationale. En réponse au député UMP Claude Goasguen qui l'accusait de fuir ses responsabilités, le ministre de l'Intérieur a déclaré que l’ordre avait « changé de camp ». « Vous aviez choisi la rue contre le Parlement lors des manifestations contre le mariage pour tous, alors que même des groupuscules d'extrême droite, violents et déterminés sévissaient », a déclaré Manuel Valls.

« L’ordre a changé de camp »

« Aujourd'hui Monsieur le député, on ne vous entend pas concernant les coupables hier (lundi) soir, les ultras et les casseurs qui défient les lois et l'autorité », a noté le ministre. « Alors, à l'évidence, dans le pays et dans la République, l'ordre a changé de camp. Vous êtes pour le désordre, ici c'est l'ordre républicain », a-t-il asséné.

« Je compte poursuivre ma mission »

Juste avant, il avait demandé au député: « C'est en contestant l'autorité légitime, celle du préfet de police, celle du gouvernement, que vous pensez servir la République ? C'est en mettant en cause les forces de l'ordre, leur travail et leur sang-froid que vous comptez faire respecter l'ordre public ? ».
Claude Goasguen, député-maire du XVIe arrondissement où se trouve le Trocadéro, avait demandé la démission du ministre. « Je compte poursuivre ma mission », a répliqué Manuel Valls.

Philippe Gril avec AFP et BFMTV