BFMTV

Incendie de la cathédrale à Nantes: Castex veut que la "reconstruction soit la plus rapide possible"

Présent à Nantes après l'incendie de la cathédrale, le chef du gouvernement a promis que l'Etat prendra sa part dans la reconstruction de l'édifice.

Le premier ministre, Jean Castex, était à Nantes quelques heures après l'incendie qui s'est déclaré dans la cathédrale. Accompagné de la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, et du ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, il a salué le travail des secours.

Le Premier ministre a souligné le "dévouement" et le "très grand professionnalisme" des pompiers "qui ont été mobilisés dès le début du sinistre et qui l'ont géré avec un efficacité remarquable". Sur sa présence sur place, très peu de temps après les événements alors que son agenda du jour était pris par d'autres engagements, il a assuré vouloir "manifester à l'endroit des Nantaises et des Nantais et de la communauté catholique de cette ville la solidarité de la nation au moment où ce drame frappe cette grande ville de Nantes".

"Place à l'enquête"

Quant à l'avenir de la cathédrale, Jean Castex a souhaité une "reconstruction la plus rapide possible". Et il assure que "l'Etat prendra toute sa part", dans la restauration et reconstruction de l'édifice, dont on sait que les dégâts se sont concentrés sur le grand orgue, "qui semble être entièrement détruit", selon le directeur départemental des pompiers, le général Laurent Ferlay.

"Place désormais à l'enquête, placée sous l'autorité comme il se doit du procureur, et sur laquelle à ce stade je ne dispose d'aucun élément précis", a ajouté le chef du gouvernement. Quelques heures plus tôt, le procureur de la République de Nantes a annoncé l'ouverture d'une enquête pour "incendie volontaire" en précisant que "trois points de feu distincts" ont été relevés. Mais "il n'y a pas de conclusion à tirer maintenant", a-t-il ajouté.

https://twitter.com/ivalerio Ivan Valerio Directeur adjoint de la rédaction BFMTV.com