BFMTV

"Il n'y a pas l'équipe de Paris contre Marseille": Véran répond à Rubirola

Olivier Véran le 8 octobre 2020 à Paris

Olivier Véran le 8 octobre 2020 à Paris - GEOFFROY VAN DER HASSELT © 2019 AFP

La maire de Marseille a reproché jeudi au gouvernement le recours à un couvre-feu dans la cité phocéenne. Une mesure prise selon elle en raison d'un manque de moyens hospitaliers.

"C'est la France unie contre le virus". Invité jeudi soir de l'émission Vous avez la parole sur France 2 qui se tenait au stade Vélodrome à Marseille, Olivier Véran a pu échanger avec Michèle Rubirola, remontée après l'annonce d'un couvre-feu s'appliquant notamment dans la cité phocéenne.

"Il ne faut pas se tromper de championnat, il n'y a pas l'équipe de Paris contre Marseille mais l'équipe de France", a soutenu le ministre de la Santé face à la maire de Marseille. "On est tous unis, c'est la France unie contre le virus", a ajouté Olivier Véran.

"Un manque de moyens hospitaliers"

Michèle Rubirola avait déploré jeudi l'annonce d'un couvre-feu mis en place de 21h à 6h à partir de samedi dans plusieurs métropoles dont celles d'Aix-Marseille. Une nouvelle mesure sanitaire prise également en région parisienne afin d'enrayer la propagation grandissante du coronavirus et ainsi désengorger les hôpitaux qui font face à un afflux de malades.

Celle qui est également médecin de profession n'a pas caché sur France 2 sa colère "de voir que les Français payent par la suppression de leurs plaisirs et de leurs libertés ou par une précarisation économique un manque de moyens hospitaliers".

"Depuis mars on constate que ce qui se passe, c'est consécutif aussi quand même à un manque de moyens de prise en charge sanitaire de la population qui est atteinte par la Covid-19", avait regretté plus tôt jeudi la maire de la deuxième ville de France.
Hugues Garnier avec AFP Journaliste BFMTV