BFMTV

Hollande embarque un tiers du gouvernement pour une visite à Vesoul

Le président François Hollande le 11 septembre 2015 à Saint-Aignan

Le président François Hollande le 11 septembre 2015 à Saint-Aignan - GUILLAUME SOUVANT, AFP/Archives

Ce lundi, François Hollande, Manuel Valls et onze ministres se rendent à Vesoul pour un comité interministériel dédié à la ruralité. A trois mois des élections, le gouvernement se lance dans la campagne des régionales.

La Haute-Saône, nouvelle capitale politique de la France? Pour une journée, en tout cas. Ce lundi, François Hollande se rend à Vesoul, en compagnie de Manuel Valls et d'un tiers du gouvernement pour "un comité interministériel aux ruralités" au cours duquel seront annoncées une vingtaine de mesures en faveur du développement des zones rurales. 

A la demande de François Hollande, chaque ministre se rendra sur le terrain. Le président et le Premier ministre devraient, notamment, visiter une entreprise de fabrication de meubles en kit, Myriam el Khomri, nouvelle ministre du Travail, se rendra dans une agence de Pole emploi, Ségolène Royal, ministre de l'Ecologie dans un éco-quartier, Najat-Vallaud Belkacem, ministre de l'Education nationale dans un pôle scolaire et Stéphane le Foll, ministre de l'Agriculture, rencontrera des agriculteurs.

Les avions de François Hollande et de Manuel Valls transporteront l'importante délégation. Selon Le Parisien, le président accueillera les poids lourds Ségolène Royal, Najat Vallaud-Belkacem ou encore Stéphane le Foll, tandis que Sylvia Pinel (logement), Marylise Lebranchu (décentralisation), Ségolène Neuville (handicapés), ou Laurence Rossignol (famille) voyageront avec Manuel Valls.

A trois mois d'élections régionales à haut risque pour la majorité, le chef de l'Etat poursuit ainsi ses déplacements tous azimuts en province. Après l'Indre-et-Loir et le Loir-et-Cher la semaine dernière, il retrouvera son ancien fief de Corrèze, vendredi.

"Un sentiment d'abandon" dans les zones rurales

En mars, un premier comité interministériel portant sur la ruralité avait rassemblé dix ministres à Laon, dans l'Aisne. "Tout cela s'inscrit dans une démarche au long cours" mais qui "doit être amplifiée", souligne-t-on à l'Elysée. A cet égard, la participation du chef de l'Etat est "le signe de l'engagement qui est le sien pour le monde rural", affirme-t-on de même source.

Lors ce cette réunion, il ne s'agira pas simplement d'annoncer de nouvelles mesures mais de faire le point sur l'application des 46 qui avaient été lancées à Laon.

"Il ne faut pas se payer d'annonces mais six mois après, affronter la réalité concrète de ce qui a été mis en oeuvre", indique ainsi un conseiller du président, évoquant "une opération vérité" dans des territoires souvent marqués par "un sentiment d'abandon".

Les mesures qui doivent être annoncées par François Hollande concernent pour l'essentiel la vie quotidienne, notamment l'amélioration de l'accès aux services publics, a-t-on indiqué. Sur fond de crise agricole, les confédérations paysannes de l'Est ont prévu de se rassembler dans le centre de Vesoul.

G.E.