BFMTV

Harlem Désir, invité de Bourdin and Co ce mardi à 8h35

Le 1er secrétaire du PS, Harlem Désir.

Le 1er secrétaire du PS, Harlem Désir. - -

Jean-François Achilli reçoit Harlem Désir, ce mardi à 8h35 sur RMC et BFMTV. Un an après l'arrivée des socialistes au pouvoir, quel bilan tire le premier secrétaire du PS ? Un leader contesté et qui ne fait pas l'unanimité au sein de son camp.

Harlem Désir est l’invité de Jean-François Achilli, ce mardi à 8h35 sur RMC et BFMTV. Le premier secrétaire du Parti socialiste qui en a « assez du Hollande bashing », alors qu'il a fallu « désarkoyser le pays » après l'arrivée de la gauche au pouvoir en mai dernier. François Hollande est sous le feu des critiques, un an après son accession à la présidence de la République. Plus des trois quarts (76 %) des Français jugent le bilan de son action plutôt négatif. Même ceux qui ont voté pour lui sont sceptiques : selon TNS-Sofres, ils sont 56 % ayant voté pour François Hollande au premier et second tour de l'élection présidentielle de 2012 à juger négativement son bilan.

Harlem Désir délaissé ?

Pas facile pour Harlem Désir de mener le PS. Seul un ministre est resté jusqu’au dimanche matin pour assister au discours de Harlem Désir face aux jeunes socialistes réunis à Soustons. Initialement, il devait tenir un meeting commun avec le Premier ministre, mais Jean-Marc Ayrault a finalement prévenu les socialistes deux jours avant qu’il ne viendrait pas. « Une erreur, une indélicatesse », juge-t-on rue de Solférino. Ses revendications les plus chères, à l’instar du droit de vote des étrangers, semblent enterrer par le gouvernement. A peine sept mois après son arrivée la tête du parti, des rumeurs fusent surs ses potentiels successeurs. « Il est très cadré, il n’aime pas les petites formules. On peut même dire que c’est un mec chiant. Mais ce sont autant de qualité nécessaires pour diriger le parti », argue-t-on rue de Solférino.

Philippe Gril