BFMTV

Guéant balaye la menace des Kadhafi sur la campagne de Sarkozy

Le ministre de l'Intérieur, Claude Guéant, a balayé jeudi la menace du fils de Mouammar Kadhafi concernant la divulgation d'informations sur le financement de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007. Dans un entretien à la chaîne Euronews, Saïf al Islam de

Le ministre de l'Intérieur, Claude Guéant, a balayé jeudi la menace du fils de Mouammar Kadhafi concernant la divulgation d'informations sur le financement de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007. Dans un entretien à la chaîne Euronews, Saïf al Islam de - -

PARIS (Reuters) - Le ministre de l'Intérieur, Claude Guéant, a balayé jeudi la menace du fils de Mouammar Kadhafi concernant la divulgation...

PARIS (Reuters) - Le ministre de l'Intérieur, Claude Guéant, a balayé jeudi la menace du fils de Mouammar Kadhafi concernant la divulgation d'informations sur le financement de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007.

Dans un entretien à la chaîne Euronews, Saïf al Islam demande au président français de "rendre l'argent" et dit avoir "tous les détails, les comptes bancaires, les documents et les opérations de transfert" de ce présumé financement occulte. L'Elysée a déjà démenti que le chef de l'Etat ait bénéficié de fonds libyens.

"J'aurais tendance à dire que depuis le temps qu'ils le disent, qu'ils le fassent", a dit Claude Guéant, ancien secrétaire général de l'Elysée, sur Europe 1, assurant qu'"il n'y a rien de tel".

"Une campagne électorale voit ses comptes vérifiés par le Conseil constitutionnel, par la commission des comptes de campagne, et la seule chose qui puisse être faite au profit d'une campagne c'est un chèque qui est au maximum de 4.600 euros", a-t-il ajouté.

Jean-Baptiste Vey