BFMTV

Guaino sur RMC : «Tous les parlementaires ne sont pas des pourris»

Henri Guaino, député UMP des Yvelines

Henri Guaino, député UMP des Yvelines - -

Ce jeudi, Jean-Jacques Bourdin a reçu Henri Guaino sur RMC et BFMTV. Le député UMP des Yvelines a dénoncé les pratiques démagogiques de certains députés en matière de transparence. Il est également revenu sur la période complexe dans laquelle se trouve l'UMP.

Ce jeudi matin sur RMC et BFMTV, Henri Guaino était l’invité de Jean-Jacques Bourdin de 8h35 à 9h. Le député UMP des Yvelines s'est prononcé pour un régime de retraite unique pour tous. Mais il a également critiqué les pratiques démagogiques de certains députés dénonçant les privilèges dont ils jouissent encore actuellement. 

Sur le Front national

8h56 - Henri Guaino : « Le Front national n'est pas le problème. Le vrai sujet, c'est le rapport avec les Français. Pourquoi les Français votent Front national ? Le "tous pourris" profite à qui ? Je ne pense pas que tous les parlementaires soient tous des pourris. Je veux être respecté ».

Sur l'UMP

8h55 - Henri Guaino : « L'UMP traverse une phase difficile et le parti n'est pas toujours à la hauteur ».

Sur un an de Hollande

8h53 - Henri Guaino : « Il s'est révélé être le plus mauvais président de la 5e République. J'espère que ça ira mieux d'ici la fin du quinquennat ».

Sur l'affaire Bettencourt

8h50 - Henri Guaino : « On a découvert que certaines façons de procéder du juge Gentil ne sont pas forcément conforme au droit. Je me sens moi seul depuis que le parquet réclame son dessaisissement ».

Sur l'affaire Tapie

8h48 - Henri Guaino : « L'arbitrage est une décision politique. Dans cette affaire la justice doit faire son travail mais le juge doit être indépendant, ne mélangeons pas tout ».

Sur l'affaire Guéant

8h46 - Henri Guaino : « C'est une très mauvaise pratique que tout le monde a utilisé. Cette pratique n'est plus compréhensible dans notre époque. Ça a duré un peu plus longtemps à l'Intérieur. Mais il ne faut pas confondre cette pratique avec de la corruption. ».

Sur la suppression du régime de retraite des députés

8h41: Henri Guaino : « Moi je suis d'accord pour qu'il y ait un régime unique. Mais quand on regarde de près, à qualification équivalente, le taux de rendement du public et du privé est à peu près le même. Les députés ne sont pas mieux lotis que les autres personnes avec autant de responsabilités. Parlementaire, ce n'est pas un métier. Au lieu de poser ces questions de façon sereine, on les pose de façon démagogique : les privilèges des parlementaires ».

Sur les privilèges des députés

8h37 - Henri Guaino : « Ce n'est pas une initiative collective. Il n'y a pas eu d'appel collectif. Je suis assez peiné, au fond, assez scandalisé par la vague terrible de démagogie qui déferle sur le pays et sur notre Assemblée. L’idée selon laquelle chacun s’accuse de ne pas en faire assez est une idée folle. On ne va pas résoudre le problème de corruption et de malhonnêteté par la suspicion. C'est une surrenchère de démagogie et la démagogie est la maladie mortelle de nos démocraties ».

Revivez la matinale de Bourdin & Co du 20 juin

Tugdual de Dieuleveult avec Jean-Jacques Bourdin