BFMTV

Six Français sur dix satisfaits du président et de son Premier ministre

Emmanuel Macron et Edouard Philippe le 1er février 2016

Emmanuel Macron et Edouard Philippe le 1er février 2016 - Loïc Venance-AFP

Ils atteignent des sommets de popularité. Emmanuel Macron et Édouard Philippe surfent sur des sondages favorables: 64% des Français se disent satisfaits du président et de son Premier ministre.

Pas loin d'un état de grâce. Le président et son Premier ministre connaissent des pics de popularité. Quelque 64% des Français sont satisfaits d'Emmanuel Macron et d'Édouard Philippe, selon un sondage Ifop pour Le Journal du Dimanche. Une progression de deux points pour le président, et de neuf pour le Premier ministre par rapport au mois de mai, une hausse sans doute liée à leur succès aux élections législatives.

"Emmanuel Macron bénéficie d'une confiance prudente"

Pour le locataire de l'Élysée, 54% des sondés se disent "plutôt satisfaits" et 10% sont "très satisfaits". Emmanuel Macron, qui se voulait en président jupitérien, est crédité "pour sa capacité à incarner la fonction présidentielle et sa volonté de renouveler les pratiques politiques", rapporte Le JDD.

"Après l'attente bienveillante des débuts, Emmanuel Macron semble bénéficier d'une confiance prudente", analyse pour l'hebdomadaire Frédéric Dabi, directeur général adjoint de l'Ifop.

Chez les 35% de mécontents, 23% se disent "plutôt mécontents" et 12% "très mécontents". 

Édouard Philippe plus populaire qu'Alain Juppé

Pour l'ex-maire du Havre, 59% des sondés se montrent "plutôt satisfaits", contre 50% un mois plus tôt, et 5% se disent "très satisfaits". Chez les mécontents, 24% se déclarent "plutôt mécontents et 8% "très mécontents". Edouard Philippe est quant à lui apprécié pour sa jeunesse, son dynamisme et son intégrité. Comme l'assure Le JDD, peu de personnes interrogées "lui reprochent d'avoir quitté la droite pour rallier le nouveau président".

Le nombre de mécontents augmente de 4% pour Emmanuel Macron par rapport au mois de mai, et de 8% pour Édouard Philippe. Mais selon l'hebdomadaire, si le nombre d'avis négatifs augmente, cette tendance s'explique avant tout par la baisse du nombre d'indécis.

À un tel niveau de popularité, le Premier ministre fait mieux que ses prédécesseurs issus de la droite François Fillon, Jean-Pierre Raffarin et même son mentor Alain Juppé.

Cette enquête a été réalisée par l'Ifop auprès d'un échantillon de 1883 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas du 14 au 24 juin 2017 par questionnaire auto-administré en ligne et par téléphone.

C.H.A. avec AFP