BFMTV

Quai d'Orsay: les conseils aux voyageurs évoluent

Le site du Quai d'Orsay et ses recommandations est un passage obligé pour les voyageurs prudents.

Le site du Quai d'Orsay et ses recommandations est un passage obligé pour les voyageurs prudents. - -

Le site du ministère des Affaires étrangères, très consulté par les voyageurs, a décidé d'affiner ses analyses pour mieux aider les touristes. Explications.

C'est l'un des premiers réflexes des voyageurs prudents qui se rendent à l'étranger: consulter le site du Quai d'Orsay et ses recommandations, pays par pays. Ce site, le deuxième de l'administration le plus fréquenté après celui des impôts, fait peau neuve ce mercredi, annonce Le Parisien,

Désormais, un nouveau code couleur va permettre de mieux différencier les pays placés en vigilance renforcée -jaune- de ceux placés en vigilance normale -vert-. Jusqu'à présent, cette absence de différenciation plaçait la Corée du Nord et les Etats-Unis sur le même plan, selon le journal.

Le code couleur "a le pouvoir de tuer le tourisme"

Un changement qui n'a rien d'anecdotique, puisque les préconisations du Quai d'Orsay peuvent parfois influencer grandement la décision de tour operators de maintenir ou non des séjours à l'étranger. "Le passage d'une couleur à une autre a le pouvoir de tuer le tourisme. Dès que l'on passait un pays en orange, les voyagistes cessaient d'y envoyer des clients", explique au Parisien Didier le Bret, patron du centre de crise du ministère des Affaires étrangères.

La cartographie prend en compte de nombreux paramètres: catastrophes naturelles, mouvements sociaux, criminalité, menaces terroristes.

Et pour être averti en temps réel, le Quai d'Orsay a décidé d'améliorer son dispositif d'alerte Ariane, qui permet d'alerter gratuitement le voyageur inscrit par smartphone ou sur Internet. Le compte Twitter permet aussi de suivre les dernières actualités géopolitiques.

Alexandra Gonzalez