BFMTV

Le Pen quatre générations, haro sur les "Diafoirus" de Bercy

Marion Maréchal-Le Pen attendrait un enfant

Marion Maréchal-Le Pen attendrait un enfant - -

CAFE POLITIQUE - Quatre générations contemporaines de Le Pen, un député PS compare l'administration de Bercy aux médecins de Molière, zéro de conduite pour le député Jean Lassalle... Chaque matin, BFMTV.com sélectionne pour vous le meilleur de l'actualité politique.

Jean-Marie Le Pen bientôt arrière-grand-père

C'est lui qui l'affirmait, dimanche, face aux militants FN en meeting à Saint-Etienne, quelques jours après Minute, le journal d'extrême droite qui consacre sa "une" à l'heureux événement.

Marion Maréchal-Le Pen attendrait bien un enfant si l'on déchiffre l'allusion transparente du gardien du temple FN, dans des propos rapportés par Le Parisien: "II y a 25 ans que j'aurais dû prendre ma retraite, mais je suis toujours au taf car j'ai la foi. Je le fais pour mes enfants, mes petits-enfants et peut-être bientôt mes arrière-petits-enfants", a ainsi déclaré Jean-Marie Le Pen.

Plan Valls: "Résistons aux Diafoirus de Bercy" !

Vous souvenez-vous d'un "petit clystère insinuatif, préparatif et rémollient"? Un député PS convoque Molière et son Malade imaginaire pour flinguer la politique de Bercy, rapporte Le Lab: Jean-Patrick Gille, élu d'Indre-et-Loire, accuse le ministère des Finances de prescrire une "saignée", comme dans les meilleures pages - ou les pires, c'est selon - des aventures d'Argan.

"Résistons aux Diafoirius de Bercy qui (nous) se trompent depuis des années et prescrivent désormais la saignée", tempête ainsi Jean-Patrick Gille sur son compte Twitter.

Résistons aux Diafoirius de Bercy qui (nous) se trompent depuis des années et prescrivent désormais la saignée #directAN #nonalausterite
— Jean-Patrick Gille (@jp_gille) 27 Avril 2014

Les problèmes de conduite de Jean Lassalle

Manifestement très impatient d'honorer un déjeuner avec la presse à Pau, le député MoDem Jean Lassalle s'est engagé dans un sens interdit au volant de sa voiture, dans une rue du centre-ville, rapporte Sud Ouest.

En tentant de se garer dans la précipitation, l'élu a percuté une borne en béton devant la brasserie où il était attendu. Mais comme une voiture de police se trouvait juste derrière lui, raconte le quotidien régional, Jean Lassalle a décidé de rebrousser chemin, pour aller stationner... sur un emplacement réservé aux handicapés!

Finalement, le député a préféré se débarrasser du problème en remettant ses clés au serveur de la brasserie, soudain requis comme voiturier: "Vous pouvez la garer"?

"Zéro de conduite" pour Jean Lassalle, conclut Sud-Ouest! Le député a finalement présenté ses excuses: "Je veux m'excuser pour cette incroyable cascade de faits répréhensibles", assure-t-il dans la République des Pyrénées.

dossier :

Jean Lassalle

Alexandre Le Mer