BFMTV

"La bière est sous pression", la boutade de Le Foll cache une taxe

La bière pourrait être plus sévèrement taxée en France

La bière pourrait être plus sévèrement taxée en France - -

Les droits d'accise, des taxes sur le volume d'un produit et non sur sa valeur comme l'est la TVA, seraient augmentés dans le cadre du projet de loi de financement de la Sécurité sociale.

Le ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll, a confirmé implicitement le projet d'une hausse des droits d'accise sur la bière contenue dans le cadre du projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) qui sera présenté lundi. "Ce n'est pas encore totalement arbitré mais (...) comme le dit mon directeur de cabinet: ‘la bière est sous pression’", a-t-il dit lors d'une conférence de presse.

Cette décision sur les droits d'accise versés par les brasseurs devrait figurer dans le projet de loi de la Sécurité sociale, a expliqué le ministre ajoutant qu'elle ne dépendait pas de lui mais du ministère de la Santé. Les droits d'accise sont des taxes sur le volume d'un produit et non sur sa valeur comme l'est la TVA.

Vers une hausse des prix de 15%

Aujourd'hui, les bières sont soumises à des droits d'accise pour 100 litres entre 1,38 euro et 2,75 euros selon le degré d'alcoolémie et la taille de la brasserie. Ces taxes n'ont pas bougé depuis une trentaine d'années, précise-t-on au ministère. L'association des Brasseurs de France s'est ouvertement inquiétée pour sa part d'un "doublement possible" des taxes les concernant.

"Cette hypothèse, si elle devait être confirmée dans le PLFSS serait un catastrophe pour la filière" et se traduirait pour le consommateur par "une hausse des prix de 15% en moyenne dans tous les circuits de distribution", ont-ils indiqué dans un communiqué. Ils rappellent que "70% de la bière consommée dans notre pays est produite en France".

bfmtv avec AFP