BFMTV

Hollande propose Jean-Louis Nadal à la tête de la Haute autorité de la transparence

Jean-Louis Nadal le 29 avril 2009, au cinquantième anniversaire de l'Ecole nationale de la magistrature.

Jean-Louis Nadal le 29 avril 2009, au cinquantième anniversaire de l'Ecole nationale de la magistrature. - -

La Haute autorité pour la transparence de la vie publique prend forme, François Hollande propose lundi d'y placer à sa tête l'ancien procureur près la Cour de Cassation, Jean-Louis Nadal.

C'est une des conséquences de l'affaire Cahuzac. Le président François Hollande a proposé lundi la nomination de Jean-Louis Nadal, ancien procureur général près la Cour de cassation, pour la présidence de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique, a annoncé l'Elysée dans un communiqué.

La création de cette instance figure dans le texte sur la transparence de la vie politique, dont le principe avait été décidé par le chef de l'Etat et qui a été adopté définitivement par le Parlement le 17 septembre.

Une figure du monde judiciaire

Le magistrat a été choisi samedi après-midi par François Hollande, indique Libération de source ministérielle. En compétition avec d'autres personnalités telles l'ancien Premier ministre Lionel Jospin et la sénatrice des Yvelines Catherine Tasca, cet ancien conseiller de Robert Badinter a été un opposant farouche à la politique judiciaire de Nicolas Sarkozy. La garde des Sceaux lui avait par ailleurs demandé un rapport remis la semaine dernière, concluant les travaux d'une commission sur la modernisation de l'action publique et prônant une plus grande indépendance du parquet.

Pour la suite du processus de nomination qui soit s'achever le 23 décembre, le candidat sera auditionné à deux reprises, devant les commissions des lois de l'Assemblée nationale et du Sénat.

D. N.