Emanneul Macron
 

Emmanuel Macron a dénoncé une "extrême violence" venue "attaquer la République" lors de l'"acte VIII" des gilets jaunes qui a rassemblé 50.000 personnes ce samedi en France et a été émaillé de heurts dans plusieurs villes.

Votre opinion

Postez un commentaire