BFMTV

Philippot juge "scandaleuse" une fermeture de ligne de trains

BFMTV

Florian Philippot, vice-président du Front national, a estimé que la perspective de fermeture de lignes de trains Intercités, qu'il juge "scandaleuse", répondait à la "logique" européenne de "libéralisation des services publics". Sur BFMTV et RMC, l'eurodéputé a argumenté, alors qu'un rapport d'élus et d'experts préconise de "revisiter" cette offre ferroviaire: "La SNCF, l'année dernière, a fait 605 millions de bénéfice", "cette fermeture de lignes Intercités est donc encore plus scandaleuse".

"Je rappelle aux Français qu'il y a deux mois, on débattait de la loi Macron" où figurait "la généralisation des autocars et tout le monde le présentait comme un formidable signe de modernité. Nous étions seuls à dire : 'les autocars de monsieur Macron, c'est pour fermer des lignes de train en banlieue et en province'", a fait valoir le bras droit de Marine Le Pen. "On y est: on va fermer des lignes de trains, les pauvres iront dans les autocars de monsieur Macron, mais derrière tout cela, il y a la libéralisation des services publics par l'Union européenne, la boucle est bouclée"

Le ministre de l'Economie, Emmanuel Macron, "a été le petit ingénieur en chef de l'Union européenne, le petit technicien de la commission de Bruxelles, il a fait le sale boulot, l'UMP l'aurait fait de la même manière si elle avait été aux responsabilités", selon Florian Philippot.

la rédaction avec AFP