BFMTV

Philippot: "Je ne vois pas pourquoi on cacherait les horreurs de Daesh"

-

- - -

Les photos de victimes de Daesh postées sur Twitter par Marine Le Pen sont "extrêmement choquantes", reconnaît Florian Philippot sur BFMTV et RMC lundi matin. Mais "Marine Le Pen ne savait pas qu'il s'agissait de James Foley", journaliste américain assassiné dont on pouvait voir le corps sur l'une des photos en question, "elle l'a retirée ensuite."

"Marine Le Pen est face à une agression"

Les deux autres photos, elles, figurent toujours sur le compte de Marine Le Pen. Et cela est "justifié", pour le vice-président du FN. "Marine Le Pen est face à une agression d'une violence inouïe", estime-t-il. "L'amalgame entre le FN et Daesh fait qu'elle a le devoir de mettre fin à cette horreur et cette indécence, éviter l'amalgame, et défendre les élécteurs du FN." "Au moins cela a permis d'arrêter ces comparaisons ignobles", ajoute-t-il. 

Avant de remettre en question la décision des médias et des pouvoirs publics de ne pas diffuser ces photos.

"Je ne vois pas pourquoi on cacherait les horreurs de Daesh et de l'Etat islamique. L'honneur et le choix de l'humanité a toujours été de montrer l'horreur des barbaries et des totalitarismes à travers le temps. Pourquoi n'en serait-il pas de même pour l'Etat islamique?", se demande le bras droit de Marine Le Pen.