BFMTV

Marine Le Pen promet "une grande campagne" anti-traité européen

-

- - -

Après quelques mois de "recul", la présidente du Front national était l’invitée de Jean-Jacques Bourdin ce mardi. Elle a abordé les questions d’actualité comme l’enseignement de la morale laïque à l’école ou encore le traité budgétaire européen.

Marine Le Pen est revenue sur l'enseignement de la morale laïque que Vincent Peillon, ministre de l’Education nationale, entend instaurer à l’école. Une initiative qu'elle juge positive avant de prévenir : "pour que la morale soit enseignée dans les classes, il faut qu’il y ait une discipline sinon aucun enseignement ne pourra être effectué".

Droite, gauche, même combat

Pour la présidente du Front national, qui se positionne comme "la leader de l’opposition au système", UMP et PS "s’accordent sur les grands choix que la France a à faire", comme l’immigration. Un phénomène qui entraîne selon elle, "une importation massive de chômeurs" : "quand on a trois millions de gens qui n’ont aucune activité, c’est-à-dire en réalité cinq millions de chômeurs, on ne va pas se raconter d’histoires". "Une manipulation des chiffres", ajoute-t-elle.

"Une grande campagne" anti-traité européen

Marine Le Pen a fait savoir qu’elle allait réfléchir avec son parti à "l’action la plus efficace pour que les Français fassent entendre leur voix". Alors que le Front de gauche a déjà annoncé une manifestation contre le nouveau traité pour le 30 septembre, elle a promis l’organisation d’une "grande campagne politique contre le traité européen avec toute une série de supports pour que les Français puissent exprimer leurs désaccords avec la cure d’austérité qu’on est en train de leur préparer", avant la fin du mois.