BFMTV

Marine Le Pen en une du JDD: la colère d'Arnaud Lagardère

Marine Le Pen le 1er février 2014 à Bordeaux.

Marine Le Pen le 1er février 2014 à Bordeaux. - Nicolas Tucat - AFP

L'actionnaire n'a pas apprécié de voir la une du Journal du dimanche entièrement consacrée à Marine Le Pen. Et l'a fait savoir.

Un gros plan sur Marine Le Pen en pleine page, accompagné du titre "Un Français sur trois prêt à voter pour elle": la une du Journal du dimanche consacrée à la patronne du Front national a fortement déplu à Arnaud Lagardère, actionnaire et propriétaire de l'hebdomadaire.

A deux mois des régionales, il a vu dans ce choix, un tract électoral ainsi qu'un manque de distance, raconte Le Point. Il a donc appelé le patron de l'ensemble du groupe, Denis Olivennes, pour l'appeler à prendre du recul.

"J'attends désormais de la direction du Journal du dimanche qu'elle présente à ses lecteurs une ligne éditoriale plus exigeante", aurait-il écrit à l'adresse du JDD

De quoi faire ironiser Marine Le Pen. "Elle a bonne mine la liberté de la presse... ça promet!", écrit la présidente du Front national sur Twitter.

Mélenchon aussi dénonce le choix de l'hedbomadaire

Le choix de la une n'a pas seulement interpellé l'actionnaire, par ailleurs ami de Nicolas Sarkozy. Jean-Luc Mélenchon lui aussi l'a évoquée mardi sur BFMTV et RMC.

"La une du JDD dit que 31% des Français voteraient pour elle. Ce qui veut dire qu'environ 70% ne voteraient pas pour elle. Et pourquoi cette information n'est pas en une?" Et de rappeler que lorsqu'un sondage donnait 40% d'opinions positives sur lui, "les titres portaient sur les 60% qui ne me trouvaient pas sympathiques".

L'explication, pour l'eurodéputé du Front de gauche? "Nous sommes dans un vieux pays, où en 1940 les puissants disaient 'plutôt Hitler que le Front populaire'. Il y a une colère populaire immense, et des tas de gens demandent une chose simple: qu'on partage. Vous croyez que les sept milliardaires qui possèdent 95% de la presse française vont se dire 'tiens c'est intéressant ce qu'il dit Mélenchon, partageons pour que cela soit plus équitable? Non. Ce qu'ils veulent, c'est de l'ordre".
A. K.