BFMTV

Louis Aliot compare les obsèques de Charb à un enterrement nazi

Louis Aliot a comparé l'enterrement de Charb à des obsèques nazies (photo d'illustration).

Louis Aliot a comparé l'enterrement de Charb à des obsèques nazies (photo d'illustration). - Bertrand Guay - AFP

Après avoir affirmé qu'il n'était "pas Charlie", le vice-président du Front national a comparé les obsèques de Charb, saluées par l'Internationale, à celles d'anciens nazis.

Difficile de croire qu'il soit possible de comparer les obsèques de Charb à un enterrement nazi. C'est pourtant bien ce que Louis Aliot a fait. Le vice-président du Front national a déclaré le 1er février lors d'un discours devant les militants des Hauts-de-Seine qu'il a été "peu estanté (sic) de voir sur BFM l'enterrement de monsieur Charb au son de l'Internationale, le point levé", avant de comparer ces obsèques à celles d'anciens nazis, révèle Le Lab.

"Est-ce que vous imaginez l'inverse? A la télévision, un enterrement avec des chants nazis, des drapeaux nazis, des anciens nazis? Parce que moi, dans mon esprit, je ne fais pas la différence entre l'un et l'autre. C'est pour ça que je suis choqué d'ailleurs."

A peine ces quelques phrases prononcées, Louis Aliot tente de les tempérer - il est filmé et enregistré. Le vice-président du FN assure alors qu'il n'a aucune "haine particulière contre les communistes" car "au Front national, il y a beaucoup de d'anciens communistes". Certes, mais cela ne l'empêche pas de soutenir que le communisme s'est maintenu "dans tous les pays" où cette idéologie a été exercée "par la contrainte, la violence et souvent par la mort".

"Je ne suis pas Charlie"

Lors de ce même discours, le vice-président du Front national a également tenu à rappeler aux militants présents qu'il n'est "pas Charlie".

"Je ne l'ai jamais été et ne le serai jamais. Je trouve que c'était un journal particulièrement ignoble mais à la seule différence de nos adversaires politiques, je considérais évidemment qu'il avait le droit d'exister parce que dans notre conception de la liberté, tout a le droit d'exister, y compris d'ailleurs les ennemis de la liberté."

A. Dt.