BFMTV

Le Pen s'indigne que le trafic de drogue fasse "rire" Macron en Guyane

Sur le plateau de BFM Politique, la présidente du Front national a étrillé le chef de l'État en l'accusant d'avoir plaisanté sur le trafic de drogue.

Invitée de BFM Politique ce dimanche, Marine Le Pen est revenue sur le déplacement d'Emmanuel Macron en Guyane et s'est montrée très critique à l'égard du président de la République, beaucoup trop occupé selon elle à ironiser sur le trafic du drogue:

"Monsieur Macron préfère aller dans des quartiers où pullule le trafic de drogue en rigolant parce qu'il sent des odeurs de cannabis. Ça le fait rire. Je peux vous dire que les Guyanais, ça ne les fait pas rire, et qu’ils attendaient de la fermeté, un plan pour l'Outre-mer, et il n'y a rien", a déploré la présidente du Front national.

L'ex-candidate à l'élection présidentielle fait ici référence à une scène dans laquelle Emmanuel Macron surprend des jeunes guyanais en train de fumer du cannabis. "J'ai encore du nez, hein", avait notamment déclaré le chef de l'État.

"Le trafic de drogue est un des problèmes majeurs de la Guyane et lui, ça le fait rire. Ça le fait rire qu’on puisse fumer du cannabis dans des quartiers extrêmement criminogènes. Je peux vous dire que ce n’est pas un sujet dont on peut rire, surtout comme chef de l'État", a poursuivi Marine Le Pen.

"Macron ne comprend rien" à l'Outre-mer

Selon la présidente du Front national, le chef de l'État, qui a dit lors de son déplacement "ne pas être venu en Père Noël parce que les Guyanais ne sont pas des enfants", fait preuve "d'un mépris profond (...) et d'une méconnaissance totale de l'Outre-mer".

"Il a démontré à de multiples qu'il n'y comprenait rien, que ça ne l'intéressait pas. (...) Comme si l'action que les Guyanais attendent de l'État était une forme de cadeau de Noël", a lâché Marine Le Pen. Avant de conclure: "On attendait quelque chose de très précis et de très clair pour lutter contre l'immigration clandestine et contre l'insécurité. Il n'y a rien eu, comme il n'y a jamais rien eu d'autre avec Emmanuel Macron que de la communication, de moins en moins bonne qualité, il faut le dire".

Paul Louis