BFMTV

Le Pen exclu du FN: "On jette le grand-père par dessus bord"

Jean-Marie Le Pen était l'invité d'Olivier Truchot ce mercredi.

Jean-Marie Le Pen était l'invité d'Olivier Truchot ce mercredi. - Capture d'écran BFMTV

Jean-Marie Le Pen a demandé ce mercredi à la justice d'annuler son exclusion du Front national, qu'il a cofondé il y a exactement 44 ans. Invité d'Olivier Truchot sur BFMTV, l'ancien président d'honneur du FN estime qu'on a voulu jeter "le grand-père par-dessus bord" en l'excluant du parti, et remet en cause les résultats du Front national actuel.

La bataille entre les Le Pen n'est pas terminée. Jean-Marie Le Pen, banni du Front national l'an dernier après un long bras de fer contre sa fille Marine, a demandé à la justice d'annuler son exclusion ce mercredi, et de le réintégrer. Le tribunal de grande instance de Nanterre rendra sa décision le 17 novembre prochain.

Dans l'attente de cette échéance, Jean-Marie Le Pen, invité d'Olivier Truchot, n'a pas mâché ses mots, prouvant, s'il était nécessaire, que sa rancune envers la dirigeante actuelle du parti est encore vive. 

"Quelle est la raison pour laquelle on a voulu m'écarter? Je pense qu'ils considèrent que ce qui a été fait est un acquis dont on peut se passer", a déclaré le cofondateur du parti d'extrême droite, à propos de l'équipe dirigeante actuelle du parti, menée par Marine Le Pen. 

"Les très bons résultats du FN ne sont pas dus à la direction actuelle"

"On jette le grand-père par-dessus bord parce qu'on espère faire mieux alors qu'on se trompe", a-t-il poursuivi. "Les très bons résultats du Front national sont conjoncturels. Ils ne sont pas dus à la qualité de la direction actuelle, ils sont liés à l'évolution des événements", veut-il croire.

Commentant le froid qui l'oppose à sa fille, Jean-Marie Le Pen a en outre confirmé qu'ils ne se rencontraient pas, si ce n'est pour se croiser dans les allées du Parlement européen. Selon lui, cependant, "la réconciliation est toujours possible". "Je la soutiens si elle fait ce que je souhaite", a-t-il aussi déclaré, espérant qu'elle rétablirait sa situation au sein du parti.

A propos de son exclusion du FN, "ça n’est pas ni patrimonial ni familial, c’est politique, une décision politique que je crois erronée", a-t-il conclu.
Charlie Vandekerkhove